BIOGAZ MALI - Diffusion de réservoirs à biogaz familiaux au Sud du Mali

Début
janvier 2012
Fin
octobre 2018
Coût de l’action
530 000 €
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Mali

Thématiques

Agriculture Bio-énergie Climat

Filières

Déchets

Objectifs principaux

La consommation nationale d'énergie au Mali est marquée de manière excessive par une utilisation de bois et charbon (plus de 80%), suivie du pétrole (16%) et de l'électricité (3%). Les zones du Sud Mali sont par ailleurs soumises à une déforestation accrue pour l'augmentation des surfaces cultivables en raison de l'accroissement démographique et de l'arrivée de cultivateurs venant de zones plus au Nord touchées par des épisodes récurrents de sécheresse. Or l'augmentation de la population et l'exode rural entraînent une augmentation de la consommation de bois dans les centres urbains secondaires et une pression croissante sur la ressource.

Objectifs spécifiques

Le projet vise à réduire les émissions de gaz à effets de serre et fournir une énergie alternative au bois de chauffe et aux piles salines (éclairage) par la production de biogaz dans les unités familiales rurales des zones d'élevage du Sud Mali

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont au minimum 100 familles paysannes (soit environ 800 personnes) des deux cercles de Bougouni et Kita dans le Sud Mali. Ces familles sont d'ores et déjà en partie identifiées grâce au projet actuel des partenaires AVSF et ICD d'appui à la production laitière et l'accès au matériel agricole. En effet, AVSF et son partenaire local ICD mènent déjà sur le terrain des actions auprès des organisations paysannes afin de valoriser les produits agricoles et améliorer le fonctionnement des unités paysannes.

Résultats

R1. Lutte contre le changement climatique grâce à l'utilisation d'une énergie renouvelable
R2. Réduction de la pression sur les ressources en bois, lutte contre l'érosion
R3. Amélioration de l'accès à l'énergie, gain de temps pour les bénéficiaires
R4. Baisse de la pollution de l'air intérieure dans les maisons (infections respiratoires et oculaires)
R5. Création d'emplois et réduction de la pauvreté

Activités

A1. Valider des référentiels technico-économiques sur les biodigesteurs et la production d'énergie à partir de biomasse animale dans le Sud Mali, et identifier leurs conditions d'adoption
A2. Mettre en place les conditions d'une large diffusion de ces unités par la formation de compétences locales et d'artisans, mais surtout la mise en place de financement relais via la finance carbone, en collaboration direct avec l'Etat Malien
A3. Les familles sont incitées à développer le compostage des déchets animaux afin de produire un amendement organique, utilisable directement dans les champs

Personnes associées

tony.jpg
Chargé de mission

Anthony Guhur

Diplômé d'un Master 2 Environnement - Terre - Evolution - Climat, Spécialité Espace Rural & Environnement de l’Université de Bourgogne (co-habilitation avec AgroSUP Dijon), il apporte son expertise sur les projets de bio-énergies, environnement et sur la gestion de projet

En voir +