REZOBIO - Projet d’accompagnement à la transition de production de cacao biologique et/ou agroforestier

Début
novembre 2020
Fin
décembre 2023
Coût de l’action
Multi-projets
Rôle dans l'action
Expertise production cacao
agroforesterie_gmelina_12ans_cacao.jpg

Pays

Côte d’Ivoire

Thématiques

Agriculture Biologique Agroforesterie

Filières

Cacao

Objectifs principaux

Co-construire avec les producteurs de solutions pour développer une cacaoculture conforme aux standards de l’Agriculture Biologique

Objectifs spécifiques

Augmenter les performances économiques, agronomiques et environnementales de la cacaoculture en Côte d’Ivoire

Pourquoi un programme d’accompagnement des producteurs de cacao vers l’agriculture biologique ?

En Afrique de l’Ouest, la cacaoculture s’est massivement développée en exploitant les ressources forestières. Pour maintenir les rendements, les producteurs recourent aux engrais chimiques et produits phytosanitaires, sans toutefois réussir à dégager un revenu décent. L’Agriculture Biologique constitue une double opportunité : un marché rémunérateur et un mode de production moins dépendant des ressources externes. Toutefois, la transition des systèmes de culture actuels vers une agriculture biologique représente de nombreux risques pour les producteurs:

  • chute des rendements, en cas d’arrêt brutal des engrais minéraux
  • sanitaires, liés aux changements des pratiques
  • de marché, en cas de débouché non sécurisé
  • sociaux, liés à l’originalité de la démarche

Les modes de productions actuels du cacao sont extrêmement divers selon les caractéristiques des producteurs. Si la façon de produire du cacao est souvent présentée comme très homogène, elle revêt en réalité de multiples facettes : techniques, sociales, économiques, agronomiques. Les problématiques de productions sont aussi variables dans le temps et dans l’espace.

Dans ce contexte complexe, nous pensons qu’il est nécessaire d’analyser les différentes situations des productions de cacao (physiques, humaines, techniques...) pour co-construire des stratégies adaptées aux conditions particulières. La dimension humaine est extrêmement importante, ici il s'agira d'expérimenter ensemble, de combiner savoirs traditionnels et recherche pour accompagner les processus de changement.

Renouer les liens entre la plante, son sol, son environnement, son exploitant et les services associés est un processus complexe. C’est l’objectif de ce programme qui souhaite accompagner avec finesse le développement de la culture biologique du cacao en Afrique

Limiter les risques techniques de transition par la co-construction expérimentale

Ce projet vise à mettre au point des stratégies innovantes pour diminuer les risques des producteurs qui entrent dans une transition de production de cacao conventionnel vers une production de cacao biologique. Les expérimentations ciblent les thématiques suivantes :

Agronomique:

Identifier et activer les leviers techniques pour la production de cacao biologique en Côte d’Ivoire afin d’assurer la transition agro-écologique des systèmes de culture moins dépendant de la ressource forestière et des produits phytosanitaires.

Environnemental:

Proposer un modèle systémique de culture durable et rentable pour le cacao biologique en Côte d’Ivoire sans déforestation

Qualité:

Activer les leviers techniques de production post récolte et sélection de variété et terroirs en vue d’une différenciation organoleptique pour diversifier l’offre de cacaos fins d’origine Côte d’Ivoire

Traçabilité:

Contribuer au développement de filière d’approvisionnement tracée jusqu’à la parcelle

Territorial-Social:

Valider la faisabilité de la cacaoculture biologique en tant que prototype de l’arboriculture agro-forestière, vitrine de la transition agro écologique du système de production ivoirien (historiquement basé sur l’exploitation de la « rente forestière »)

Notre volonté est de créer un premier niveau de service technique d'accompagnement au bio, compétent à l'échelle sous-régionale

Fédérer des réseaux de vergers de cacao pour innover et répondre au marché

Un réseau expérimental de transition vers des pratiques agro-écologiques

Créer un accompagnement technique efficace avec un impact immédiat dans le verger pour accompagner la transition vers des pratiques agro-écologiques. Il s'agira de conduire des essais analytiques selon une approche participative avec les producteurs associés.

Par exemple seront testés, avec les producteurs, l’efficacité des intrants certifiés biologiques délivrés dans le commerce ou produits localement par les producteurs pour lutter contre les principales pressions phytosanitaires des cacaoyers en Côte d’Ivoire (alternatives aux insecticides et fongicides chimiques) ou améliorer la fertilité des vergers (amélioration de la production des vergers en transition et accompagnement au renouvellement du matériel végétal dans les plantations vieillissantes).

Un réseau expérimental en agroforesterie

Accompagner la réintroduction des arbres dans les vergers de cacao pour accompagner une transition agroforestière. Les essais analytiques intégreront une forte capacité de transfert (traduction des résultats en conseil agricole).

Les 2 réseaux, agro-écologique et agroforestier, permettront au final de co-construire des références techniques, économiques et sociales pour la production écologiquement intensive de cacao en Côte d’Ivoire

Webinaire : «Vers un cacao durable : potentiels et défis d’une chaîne de valeur complexe» - N°4

Personnes associées

noemie_rullier_2.jpg
Chargée de projets

Noémie Rullier

Diplômée Ingénieur Agronome, Systèmes Agroalimentaires et Agronomiques durables de Montpellier SupAgro-Institut des Régions Chaudes (IRC), elle apporte son expertise pour appuyer les processus de changements techniques et organisationnels en milieu rural, le conseil à l’exploitation agricole, l'ingénierie de formation et la recherche en Biologie Végétale

En voir +
ange.jpg
Conseiller Formateur Agricole / Agriculture & Marché / Côte d'Ivoire

Kouadio Ange François Konan

Titulaire d'un BTS en Agriculture Tropicale et Production Végétale, Ange a occupé divers postes de conseiller agricole et de technicien (R&D Nestlé) avant de rejoindre Nitidæ Côte d’Ivoire en avril 2018. Il apporte principalement son expertise dans la production de cacao biologique et dans l’encadrement des producteurs.

En voir +
img_20180324_093949850.jpg
Cheffe de projet DESIRA / Agro-Botaniste / Côte d'Ivoire

Rolande Kouassi Ettien

Botaniste de formation, Rolande est titulaire d'un Master 2 de Systématique, Écologie et Biodiversité Végétales et apporte principalement son expertise dans la conduite de parcelles agroforestières cacaoyères, l’encadrement de coopératives cacao bio et la certification Agriculture Biologique et Équitable. Après avoir occupé le poste d’Agro-Botaniste au sein du Projet REDD+ de la Mé, elle est désormais en charge de la coordination des activités menées par Nitidæ au sein du projet Cocoa 4 Future.

En voir +
clarisse.png
Conseillère Formatrice Agricole

Adjo Clarisse Kouakou

Titulaire d'un Master 2 en Administration de Développement Economique et d'une Maîtrise en Sciences Economiques et de Développement option Economie Publique obtenu à l'Université Alassane Ouattara. Elle travaille actuellement en Côte d’Ivoire en tant que Conseillère Formatrice Agricole et apporte principalement son expertise au niveau de l'encadrement des bénéficiaires à la mise en place de systèmes de culture permettant d'augmenter la valeur ajoutée à l'hectare.

ulrich_alle.jpg
Chargé de projet modélisation agroclimatique / Agriculture & Marché / Côte d'Ivoire

Ulrich Allé

Docteur en Hydrologie de l’Université d’Abomey-Calavi (Rép. du Bénin), ayant de l’expérience dans la modélisation agroclimatique et la création des aires communautaires de conservation de la biodiversité. Il apporte son expertise en agroclimatologie dans le cadre de la construction d’un modèle de prévision de rendement de l’anacardier en Côte d’Ivoire

20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +
clipboard01.png
Représentant en Côte d'Ivoire

Benjamin Garnier

Ingénieur Agronome issu de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (INP ENSAT - spécialité en qualité de l’environnement et gestion des ressources), Benjamin est actuellement notre représentant en Côte d'Ivoire. Il assure également la coordination directe des projets CERTIBIO et ELECTRICI.

En voir +