img_20190319_wa0002.jpg
img_20190319_wa0002.jpg
Actualité

Etude de la dynamique du carbone dans le sol suite à l’adoption de pratiques agroécologiques en Itasy entre 2014 et 2018

Quel est l'impact des pratiques d'agroforesterie, de foresterie ou agroécologiques sur la quantité de carbone stockée dans le sol sur 5 ans?

L'étude a procédé aux étapes suivantes:
1) Sélection des systèmes agroécologiques et conventionnels
2) Identification des parcelles de prélèvements et producteurs
3) Inventaire et prélèvements de sol sur le terrain
4) Analyses des échantillons au laboratoire
5) Calculs des stocks de carbone
6) Analyses statistiques de l’impact de l’adoption des systèmes

Les conclusions de l'étude montrent que:

  • L’AgroForesterie permet de stocker du carbone dans le sol jusqu’à 1,0 MgC.ha-1.an-1 sur Andosols et 3,7 MgC.ha-1.an-1 sur Ferralsols à une profondeur de 0 à 30 cm
  • La Foresterie paysanne permet de séquestrer du carbone dans le sol à la fois sur les Ferralsols (1,4 MgC.ha-1.an-1) et sur les Andosols (2,1 MgC.ha-1.an-1)

On observe ainsi des différences significatives entre 2014 et 2018 de stock de Carbone pour l'AgroForesterie (très élevé) et la Foresterie (moins élevé) comparés aux autres systèmes. Tous deux permettent de séquestrer du carbone, permettant à la fois l’augmentation de la fertilité dans les parcelles et de constituer un levier pour lutter contre le changement climatique.

Téléchargez le résumé de l'étude ci-dessous.