CACO2 - Programme de neutralisation carbone d'Alter Eco

Début
juin 2017
Fin
juin 2020
Coût de l’action
75 000 €
Rôle dans l'action
Comptabilité carbone
logo_alter_eco.jpg

Pays

Côte d’Ivoire

Thématiques

Agriculture Biologique Biodiversité Climat Forêt REDD+

Filières

Cacao

Partenaires

Alter Eco · PCBM - Coopérative des Producteurs de Cacao Bio de la Mé

Objectifs principaux

Neutraliser 30% des émissions de gaz à effet de serre de la marque, soit 1690 tonnes de CO2 pour l’année 2016

Objectifs spécifiques

Démontrer que le modèle de Paiement pour Services Environnementaux mis en œuvre sur le terrain (primes de 500 FCFA / kg de cacao bio agroforestier vs 750 FCFA / kg pour le prix officiel !) a effectivement permis la neutralisation du tonnage de CO2 requis annuellement par Alter Eco.

Ceci exige de calculer le delta entre un scénario de référence (que se serait-il passé en l’absence du programme ?) et un scénario de projet (que va-t-il effectivement se passer grâce au programme ?)

Bénéficiaires

Le climat !
Les producteurs membres de la Coop. PCBM
Alter Eco qui valorise sa neutralisation carbone

Résultats

R1. Scénario de référence = 1773 tonnes de CO2 auraient été émises à l’occasion de la conversion de cacaoyères en plantations d’hévéa
R2. Scénario de projet = 0 tonne de C02 puisque le stock de carbone contenu dans la strate arborée de ces cacaoyères reste sur pied grâce à la prime bio agroforestière versée par la marque
R3. Delta = 1773 tonnes de CO2, soit 105% du tonnage à neutraliser
R4. Co-bénéfices sociaux: 126 des 128 espèces inventoriées sont utilisées par les populations locales à des fins artisanales, médicinales, énergétiques ou alimentaires
R5. Co-bénéfices environnementaux: conservation d'une grande biodiversité sur pied. Les 4771 individus inventoriés sont ainsi repartis entre 128 espèces, 96 genres et 34 familles

Activités

A1. Réaliser un inventaire exhaustif de la strate arborée pour calculer avec la plus grande précision possible les stocks de carbone sur pied (hors cacaoyers)
A2. Mener une enquête ethnobotanique auprès de tous les planteurs bénéficiaires du programme
A3. Définition des scénarios de référence et de projet

Du cacao bio pour lutter contre la déforestation (et les émissions de GES) !

Personnes associées

img_20180324_093949850.jpg
Agro-Botaniste en Côte d'Ivoire

Rolande Ettien

Botaniste de formation, Rolande est titulaire d'un Master 2 de Systématique, Ecologie et Biodiversité Végétales. Elle occupe actuellement le poste d’Agro-Botaniste du Projet REDD+ de la Mé. Elle apporte principalement son expertise sur les parcelles agroforestières cacaoyères, l’encadrement de coopératives cacao bio et la certification Agriculture Biologique et Equitable.

vaudry.jpg
Représentant en Côte d'Ivoire

Romuald Vaudry

Forestier de formation, Romuald est également titulaire d'un Master 2 de Développement et d'Aménagement Intégré des Territoires. Il est actuellement notre représentant en Côte d'Ivoire et assure la coordination du Projet REDD+ de la Mé. Il apporte principalement son expertise sur la conception et la mise en œuvre de projets territoriaux multi-acteurs (REDD+, GIRE) ainsi que sur la gestion durable des forêts et le reboisement.

En voir +
marie.png
Chargée de projets

Marie Nourtier

Docteure de l’UAPV et de l'INRA d’Avignon - Unité EMMAH – en sciences forestières, elle apporte son expertise en termes d'écologie forestière, d'appui au mécanisme REDD+ et comptabilité carbone, de suivi environnemental (eau, biodiversité, occupation du sol, etc.), de développement de stratégies de réduction de la déforestation et supervision de travail technique

En voir +
tio.jpg
Chargé de mission SIG et Télédétection en Côte d'Ivoire

Tiodionwa Ouattara

Titulaire d’un Master de Télédétection et Systèmes d'Information Géographique pour l'Aménagement et la Gestion des Terres et des Ecosystèmes, Tiodionwa a intégré l'équipe de Nitidæ Côte d’Ivoire en décembre 2016. Il poursuit actuellement une thèse dédiée au suivi des dynamiques (agro)forestières dans le cadre du Projet REDD+ de la Mé (PRM)