KOLORANO - Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) en Haute-Matsiatra

Début
janvier 2016
Fin
décembre 2018
Coût de l’action
335 000 €
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Madagascar

Thématiques

Agriculture Climat Dégradation-Restauration Forêt GIRE

Objectifs principaux

Le projet s'inscrit dans le prolongement du projet Zambazamba, projet-pilote GIRE mis en œuvre sur la commune de Nasandratrony depuis mars 2014. Afin de valoriser au mieux les investissements consentis en terme d’Adduction d’Eau Potable (AEP) par le programme de Coopération Décentralisée entre la Métropole de Lyon (ML) et la Région Haute-Matsiatra (RHM), les différents partenaires techniques, institutionnels et financiers de ce projet ont souhaité planifier sa réplication sur 6 autres communes et 9 autres bassins versants de la Région Haute-Matsiatra.

Objectifs spécifiques

L’objectif général de Kolorano (gestion durable de l'eau en malgache) est de concilier sécurité hydrique et sécurité alimentaire des populations sur les bassins versants d’intervention

Bénéficiaires

6 communes et 9 bassins versants de la Région Haute-Matsiatra

Résultats

R1. Eau : réduction de la pression sur la ressource voire accroissement de la ressource
R2. Climat : réduction d'émissions de gaz à effet de serre via la promotion/diffusion des SRA/SRI, séquestration de CO2 dans la biomasse des espèces introduites et dans les sols
R3. Biodiversité : accroissement de la biodiversité locale via la diffusion de pratiques agro-écologiques et l'implantation de nouvelles espèces agro-forestières
R4. Accroissement des revenus des producteurs accompagnés dans l'évolution de leurs systèmes de production
R5. Limitation des conflits d'usage entre eau potable et eau d'irrigation

Activités

A1. Améliorer la gouvernance communale en matière de gestion agricole et forestière : formation de 15 Agents Communuaux de l'Eau et de l'Assainisssement, installation et accompagnement de 15 pépinières communales
A2. Elaborer les schémas d’aménagements des bassins versants : sur la base d'un diagnostic des systèmes de production et d'une cartographie fine de l'occupation des sols
A3. Protéger la ressource en eau en amont des captages: sur 200 ha au total, formation de 150 producteurs à l'installation de couvertures végétales permanentes (dans les périmètres de protection rapprochés des captages) et aux aménagements agro-forestiers sur courbes de niveau (dans les périmètres de protection éloignés)
A4. Elaboration de plans de gestion forestière (dans les massifs forestiers déjà constitués) avec priorité à la conversion de taillis en taillis-sous-futaie, diffusion de foyers améliorés et des techniques de carbonisation améliorée
A5. Améliorer la productivité de l'eau en aval des captages: 125 ha d'aménagements agro-forestiers, formation de 400 producteurs aux techniques économes en eau, particulièrement en terme de riziculture où le Système de Riziculture Intensive (SRI) sera fortement promu
A6. Mesurer l’impact du programme: avant tout sur les ressources en eau mais également sur la biodiversité, le niveau de vie des bénéficiaires et le climat

Retour sur le projet pilote de Zambazamba, à l'origine de Kolorano

Visualisez les réalisations sur le géoportail dédié au projet ici

Personnes associées

sedera.jpg
Chargé de mission

Sedera Andriamisaintsoa

Diplômé d'un Master 2 en Sciences et Gestion de l'Environnement de l'Université de Liège (Belgique) et Ingénieur en sciences agronomiques de l'Université d'Antananarivo (Madagascar), il apporte son expertise sur les Systèmes d’Information Géographique (SIG) ainsi que sur la gestion de projets sur les ressources naturelles et les forêts

En voir +
marie.png
Chargée de projets

Marie Nourtier

Docteure de l’UAPV et de l'INRA d’Avignon - Unité EMMAH – en sciences forestières, elle apporte son expertise en termes d'écologie forestière, d'appui au mécanisme REDD+ et comptabilité carbone, de suivi environnemental (eau, biodiversité, occupation du sol, etc.), de développement de stratégies de réduction de la déforestation et supervision de travail technique

En voir +
wohlhauser_sebastien.jpg
Représentant à Madagascar

Sébastien Wohlhauser

Biochimiste, naturaliste, puis écologue de formation, diplômé de l’Université de Neuchâtel (Suisse), Sébastien apporte son expertise dans la gestion des aires protégées, l'aménagement territorial concerté et la recherche-action pour le développement local et la valorisation des produits naturels. Il défend un reboisement biodivers et productif avec sa devise «Chaque arbre compte»

En voir +
vaudry.jpg
Représentant en Côte d'Ivoire

Romuald Vaudry

Forestier de formation, Romuald est également titulaire d'un Master 2 de Développement et d'Aménagement Intégré des Territoires. Il est actuellement notre représentant en Côte d'Ivoire et assure la coordination du Projet REDD+ de la Mé. Il apporte principalement son expertise sur la conception et la mise en œuvre de projets territoriaux multi-acteurs (REDD+, GIRE) ainsi que sur la gestion durable des forêts et le reboisement.

En voir +