TRACAO - Evaluer la faisabilité d'un dispositif de traçabilité et de transparence dans la filière cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana

Début
septembre 2020
Fin
février 2021
Coût de l’action
50 000 €
Rôle dans l'action
Expertises cacao, forêt, marché, certification
cacao_carte_transparance_tracabilite_cote_ghana_marche_foret_deforestation.jpg

Pays

Côte d’Ivoire Ghana

Thématiques

Agriculture Agriculture Biologique Agroforesterie Climat Forêt Marché REDD+

Filières

Cacao

Objectifs principaux

Dans le contexte d’une demande croissante des pays consommateurs pour s’assurer que le cacao qu’ils importent n’est pas issu de zones déforestée et respecte des standards minimaux de durabilité, la cellule REDD+ de l’European Forest Insistute (EFI) a confié à Nitidæ cette étude pour évaluer la faisabilité d’un dispositif de traçabilité et de transparence permettant de réduire les risques de déforestation, de travail des enfants et de garantir un revenu décent aux producteurs de cacao.

Objectifs spécifiques

OS1. Evaluer les dispositifs existants de traçabilité public et privé et les normes, labels et programmes de durabilité dans la filière cacao
OS2. Proposer des pistes d’amélioration et d’investissements pour un système de traçabilité et de transparence dans la filière à l’échelle de territoires pilotes

Résultats

Définir des propositions d'approches juridictionnelles durables pour le cacao en Côte d'Ivoire afin de construire une stratégie multi-acteurs et multiscalaire pour investir la question de la durabilité au-delà de la filière cacao et ainsi s’attaquer à la racine des problèmes.

La stratégie (REDD+ dans les rares forêts restantes, certification territoriale à l’échelle régionale, investissements ciblés pour faciliter les réformes en cours…) est détaillée en priorisant les actions et en articulant les échelles internationales, nationales, juridictionelles et locales pour les zones à haut risque de déforestation. Des régions pilotes dans lesquelles cette approche pourrait être testée sont identifiées sur la base de leur couvert forestier, l’implication antérieure des autorités régionales dans des processus de planification ou de gestion durable des ressources naturelles, la production régionale de cacao… Pour appuyer la mise en place de certifications territoriales, les indicateurs utiles sont détaillés ainsi que les nombreuses sources existantes.

Mise en sac des fèves pour la livraison au port au départ de la coopérative (Divo, 2017)

Réaliser l'analyse et le benchmark des initiatives de développement durable dans les chaînes d'approvisionnement du cacao ivoirien et ghanéen.

Schéma des flux et points de contrôle de la traçabilité

Activités

Produire une étude sur l'état actuel des systèmes de traçabilité et de transparence privés et publics des chaînes d’approvisionnement en cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana.

Il souligne les défis d'une traçabilité fiable au niveau du premier kilomètre (du producteur au premier acheteur) et conclut que seules des approches de la traçabilité fondées sur un minimum de transparence ont une chance d’être fiables.

Dès les premières étapes, la séparation des lots n'est pas toujours appliquée

Ce rapport analyse les évolutions et les critères des approches de durabilité (label indépendant, programme des entreprises, normes internationales, politiques nationales…) existants dans la filière cacao. D’abord traduite dans une approche basée sur des labels indépendants, la durabilité a ensuite été intégrée aux programmes internes des entreprises puis à des normes internationales ou des politiques publiques. Ces évolutions de forme ne permettent pas de lever les verrous techniques limitant un bon suivi de la durabilité (mesure et suivi de la déforestation, estimation du couvert forestier, gouvernance entre coopératives et acheteurs) et n’impactent finalement que peu le contenu de la définition de la durabilité. Les approches restent centrées sur la réforme de la filière alors que la plupart des problèmes de durabilité (travail des enfants, déforestation, revenus des producteurs) s’enracinent ailleurs. Ce rapport conclut ainsi que les principaux enjeux liés à la déforestation (mais aussi au travail des enfants, souvent présent sur les mêmes territoires) se jouent à l’échelle des politiques publiques et des capacités de régulation des collectivités. Il recommande en ce sens de travailler sur des modèles de certification territoriale et/ou juridictionnelles en identifiant une série d’indicateurs de durabilité pertinents (d’après l’approche Landscale) et les bases de données correspondantes, qui pourraient être suivis à l’échelle des territoires.

Personnes associées

elsa_sanial.jpg
Chargée de mission de recherche / Agriculture & Marché / France

Elsa Sanial

Docteur en Géographie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et du Centre International de Recherche pour l’Agronomie et le Développement (CIRAD), elle apporte son expertise sur les dimensions écologiques, agronomiques et socio-économiques de l’agroforesterie, sur la durabilité dans la filière cacao, l’analyse des systèmes agricoles à l’échelle territoriale, l'étude des systèmes socio-écologiques, enquêtes en sciences sociales, cartographie et botanique. Elle dispose également d’une expérience de plusieurs années en montage et coordination de projets

image1.jpg
Chargé de mission / Agriculture & Marché / France

Pierre Ricau

Diplômé d'un Master II Professionnel Développement Agricole et Politiques Économiques dans les Pays en Développement de l'Institut des Etudes du Développement Economique et Social (IEDES), Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et AgroParisTech, il apporte son expertise dans l'analyse des marchés agricoles et le conseil en politiques publiques ou projets agro-industriels

En voir +
clovis_grinand.jpg
Chargé de projets

Clovis Grinand

Docteur en Écologie Fonctionnelle et Sciences Agronomiques (SupAgro, IRD et CIRAD) et spécialisé en Systèmes d'Informations Localisées pour l'Aménagement des Territoires (AgroParisTech), il est expert en suivi des changements d'usage des terres par télédétection, cartographie numérique des sols et modélisation spatiale appliquée à la foresterie, agronomie et écologie des paysages. Il est auteur de nombreuses publications scientifiques de rang international

En voir +
20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +
clipboard01.png
Représentant en Côte d'Ivoire

Benjamin Garnier

Ingénieur Agronome issu de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (INP ENSAT - spécialité en qualité de l’environnement et gestion des ressources), Benjamin est actuellement notre représentant en Côte d'Ivoire. Il assure également la coordination directe des projets CERTIBIO et ELECTRICI.

En voir +
img_2971.jpg
Analyste de Marchés Agricoles

Constance Konan

Diplômée en commerce international, Constance a occupé plusieurs postes dans l’agro-industrie (UNIVELER, SITA-SA, etc) avant de rejoindre Nitidæ où elle apporte sa connaissance des chaînes de valeur ivoiriennes et son expérience de l’analyse de marché, notamment sur le marché des céréales. Elle assure également la coordination d’un projet de mise en relation de l’agriculture familiale avec la grande distribution

jg.jpg
Chargé de projets / Agriculture & Marché / France

Julien Gonnet

Diplômé d'un Master 2 professionnel en Développement durable de l'Université de Genève et d'une maîtrise de géographie de l'Université Jean Moulin, il apporte son expertise en montage et gestion de projets sur les marchés agricoles, l'utilisation des TIC en agriculture, la mise en place de certifications (biologique, équitable...) et l'ingénieurie de formation

En voir +