Le Lab

ZILMP - Etude de préparation à un programme juridictionnel REDD+ dans la province de Zambèze - Zambézia Integrated Landscapes Management Program

Début
juillet 2015
Fin
décembre 2015
Coût de l’action
150 000 $
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Mozambique

Thématiques

Agriculture Aménagement du Territoire Forêt REDD+ Télédétection

Partenaires

Ministère de la Terre, de l’Environnement et du Développement Rural (MITADER) (Mozambique) · Banque Mondiale · FCPF - Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier

Objectifs principaux

Le Zambézia Integrated Landscapes Management Program (ZILMP) est un programme juridictionnel s’insérant dans le cadre de la stratégie REDD+ du Mozambique. Le ZILMP a été présenté au Fonds Carbone du Forest Carbon Partnership Facility (Carbon Fund of the Forest Carbon Partnership Facility : FCPF-CF) via une Emission Reduction Project Idea Note (ER-PIN), validée lors de sa session d’octobre 2015. Le ZILMP concerne la province de Zambèze, qui concentre 13% de la couverture forestière du Mozambique (essentiellement forêt de Miombo) et qui représente 8% du niveau national de déforestation : sur les 11 provinces que compte le Mozambique, il s’agit de la 4ème la plus touchée. Le programme ZILMP se concentre sur 7 districts (Alto-Molocué, Ile, Gilé, Pebane, Mulelava, Mocubela et Majanga da Costa) qui entourent la Réserve Nationale de Gilé, où Etc Terra est déjà active. La zone regroupe plus de 1,9 millions ha de forêt, menacés par un taux de déforestation s’élevant à 0,70% par an en moyenne entre 2010 et 2013 (contre 0,55% par an entre 2000 et 2005).

Objectifs spécifiques

Le ZILMP se fonde en grande partie sur un projet pilote REDD+ coordonné par la Fondation Internationale pour la Gestion de la faune (IGF) dans la Réserve Nationale de Gilé (RNG) et sa périphérie. Grâce à ce projet, Etc Terra a acquis une bonne connaissance des dynamiques socio-économiques et environnementales de la région. C’est dans ce contexte que le Gouvernement du Mozambique, qui prépare actuellement pour le ZILMP un Emission Reduction Program Document (ER-PD) qui lui permette de vendre des crédits carbone au FCPF-CF, a mandaté Etc Terra pour réaliser une étude de préparation qui permette de définir un programme compatible avec le cadre méthodologique du FCPF-CF sur l’ensemble des 7 districts concernés par le ZILMP.

Bénéficiaires

Cette étude devrait permettre au Gouvernement du Mozambique de définitivement valider son programme ZILMP auprès du FCPF-CF. Elle pose les bases des actions à entreprendre et des modalités institutionnelles à mettre en place pour réduire la déforestation et la dégradation de la forêt dans la zone concernée et permettre une bonne implémentation du ZILMP.

Cette étude regroupe un grand nombre d'informations, collectées sur le terrain et nécessaires pour concevoir le contenu du programme ZILMP, allant des données sur le carbone pour définir le niveau de référence des émissions aux données socio-économiques permettant de définir les activités pertinentes à mettre en œuvre. Etc Terra est donc chargée de recueillir toutes ces données et de proposer des options et des arrangements institutionnels efficaces pour la mise en œuvre de ce programme.

L’étude couvre une surface totale de 3,685 millions ha, dont 1,984 millions ha de forêt (51% de la zone concernée). Elle fournit d’abord différentes analyses permettant d’avoir une compréhension globale des dynamiques socio-économiques et environnementales qui caractérisent le ZILMP.

Résultats

R1. Analyse de la déforestation historique : cartographie de l'étendue des forêts et de la déforestation dans la zone du ZILMP entre 1990 et 2013 (images satellites)
R2. Analyse des stocks de carbone et des paramètres d'émission de référence : estimation des stocks de carbone dans les forêts de Miombo de la zone du ZILMP (inventaires terrain) ; établissement d’une base de référence des émissions
R3. Analyse des causes de la déforestation et de la dégradation des forêts (enquêtes et visites de terrain) : évaluation du rôle des pratiques agricoles et de la production de charbon par les petits exploitants
R4. Analyse des risques de déforestation future : cartographie de la déforestation future sur la base de la déforestation historique et la compréhension des causes de la déforestation

Activités

A1. Options pour réduire la déforestation et la dégradation des forêts : mise en évidence d’une série d'options possibles pour réduire la déforestation, classées par ordre de priorité pour la conception du ZILMP
A2. Arrangements institutionnels pour la mise en œuvre du ZILMP : définition des caractéristiques clés à prendre en compte dans les arrangements institutionnels qui soutiendront la mise en œuvre du programme
A3. Budget provisoire pour la mise en œuvre du ZILMP

Personnes associées

marie.png
Chargée de projets / Forêt & REDD+ / France

Marie Nourtier

Docteure de l’UAPV et de l'INRA d’Avignon - Unité EMMAH – en sciences forestières, elle apporte son expertise en termes d'écologie forestière, d'appui au mécanisme REDD+ et comptabilité carbone, de suivi environnemental (eau, biodiversité, occupation du sol, etc.), de développement de stratégies de réduction de la déforestation et supervision de travail technique

En voir +
clovis_grinand.jpg
Chargé de projets

Clovis Grinand

Docteur en Écologie Fonctionnelle et Sciences Agronomiques (SupAgro, IRD et CIRAD) et spécialisé en Systèmes d'Informations Localisées pour l'Aménagement des Territoires (AgroParisTech), il est expert en suivi des changements d'usage des terres par télédétection, cartographie numérique des sols et modélisation spatiale appliquée à la foresterie, agronomie et écologie des paysages. Il est auteur de nombreuses publications scientifiques de rang international

En voir +
20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +