karite_bio_energie_agroprocessing_climat_foret_cote_burk.jpeg
karite_bio_energie_agroprocessing_climat_foret_cote_burk.jpeg
Actualité

Un torréfacteur amélioré pour les amandes de karité utilisant les déchets de sa propre transformation (tourteaux)

Améliorer les conditions de travail des femmes et promouvoir l’usage des biocombustibles: un défi majeur pour le projet Agrovalor

Installation d’un torréfacteur amélioré pour la torréfaction des amandes de karité

Exercée dans une grande précarité avec des équipements traditionnels très gourmands en combustible, l’activité de transformation artisanale du karité à Korhogo a eu un nouveau souffle. En plus des quatre foyers améliorés avec cheminée installés en mai dernier, le groupement Tcheregnimin de transformation de karité vient de bénéficier d’un torréfacteur amélioré motorisé, doté d’une cheminée et d’une chambre à combustion réfractaire alimentée en déchets solides de karité pour la torréfaction des amandes de karité concassées. En effet, les "tourteaux" de karité, déchets de la transformation, sont un combustible approprié pour alimenter le processus de torréfaction. De plus, cet équipement confère aux femmes une protection contre la fumée qui se dégage pendant la combustion des tourteaux et leur permet un gain précieux de temps de travail. Elles n’auront plus à manipuler elles-mêmes le torréfacteur pendant des heures, comme elles en ont l’habitude. Une fois que le nouvel équipement est branché, les femmes n’ont qu’à le remplir puis attendre le temps que l’amande se torréfie, sans autre apport physique.

Chiffres-clé :

Quantité d’amande torréfiée : 200 kg
Temps de mis : 45 minutes à 1 heure
Type de combustible utilisé : déchet solide karité
Canalisation de la fumée produite au cours de la torréfaction
Aucun apport physique humain une fois le torréfacteur est en marche, jusqu’à la fin de la cuisson
Qualité du beurre supérieure comparativement à celui obtenu avec l’ancienne pratique

Conditionnement des déchets solides de karité en briquettes avec une presse à briquette motorisée

Afin de valoriser les déchets solides produits au cours de leur activité de transformation de karité, la société coopérative Womingnon de la ville de Ferkessédougou a bénéficié d’une presse à briquettes. C’est la première installée par le projet, elle a été donc entièrement subventionnée. Les prochaines devront compter avec 25% de participation des bénéficiaires aux investissements. Cet équipement a pour avantage de conditionner les déchets solides de karité en briquettes de tourteaux pour servir de combustible en lieu et place du bois de chauffe. Cet équipement encouragera les femmes à abandonner l’usage du bois de chauffe au profit des briquettes de tourteaux très calorifiques et disponibles en grande quantité.

Actions associées