BENINUT - Etude de faisabilité sur la valorisation énergétique des déchets de noix de cajou au Bénin

Début
février 2018
Fin
juin 2018
Coût de l’action
65 000 €
Rôle dans l'action
Expertise filière cajou & valorisation déchets

Pays

Bénin

Thématiques

Agroprocessing Bio-énergie Marché

Filières

Cajou/Anacarde

Objectifs principaux

Etude de faisabilité sur la valorisation énergétique des déchets de noix de cajou

Objectifs spécifiques

Evaluer la faisabilité économique et technique d’une unité de valorisation énergétique des déchets de noix de cajou et d’autres résidus agricoles disponibles localement, dans le but d’atténuer les défis environnementaux et sociaux liés au traitement des déchets et l’accès limité à l’électricité au Bénin. L’étude va évaluer la disponibilité locale et le potentiel de production de biomasse de la noix de cajou et des autres résidus agricoles ainsi que les possibles pratiques de régénération d’énergie pour Tolaro SA et les acheteurs locaux. Cette étude va estimer l’impact d’un tel projet d’un point de vue social et environnemental.

Bénéficiaires

Acteurs béninois du secteur de la noix de cajou.

Résultats

Une étude de faisabilité concernant le meilleur système de bioénergie et la meilleure façon de créer une réseau pour desservir la communauté (en respectant les conditions de l’accord MCC) avec les résultats suivants:

  • L’étude exhaustive va identifier la meilleure solution possible pour la mise en place d’un système de bioénergie d’une unité de valorisation des déchets d’un point de vue technique, économique et pratique et basé sur les besoins de Tolaro SA. Ce système absorbera au moins 80% des coques de noix de cajou produites localement par les petits producteurs et possiblement les déchets de pommes de cajou.
  • Les connaissances acquises sur la disponibilité locale des déchets agricoles et sur leurs utilisations potentielles seront utilisées pour identifier d’autres options de transformation et le potentiel d’ajout de valeur pour les producteurs.
  • Finalement, une telle unité de valorisation des déchets augmentera la durabilité de la chaine de valeur de la noix de cajou (en réduisant les déchets). Cela créera aussi de la valeur ajoutée pour les producteurs qui pourront vendre leur biomasse à Tolaro SA et pourront potentiellement recevoir du compost biologique pour leurs plantations, tout en favorisant le développement local en assurant l’accès à une énergie abordable, garantie et propre. Donc, en contribuant aux objectifs du développement durable définis par l’UNPD.
  • Le projet illustrera une stratégie innovante pour créer de nouvelles synergies entre les producteurs de noix de cajou et les transformateurs. Et, contribuera au plan gouvernemental national qui est de promouvoir la production d’énergie renouvelable à partir de l’utilisation de la biomasse.
  • L’unité de valorisation énergétique de déchets va faciliter le développement de nouvelles opportunités commerciales pour les sous-produits de la noix de cajou. Cela profitera aux producteurs et transformateurs grâce à l’amélioration de la compétitivité globale de la chaine de valeur de la noix de cajou au Benin.

Activités

La réalisation de l’étude de faisabilité sur la valorisation énergétique des déchets de noix de cajou d’une usine de transformation de Tolaro Global Sarl est entrepris par un consortium entre deux sociétés de conseils (10 experts) : NITIDÆ (ex-RONGEAD-EtcTerra) et IED (Innovation Energy Development).

A1. Collecte de données – recherche dans la littérature & sur le terrain

  • Recherche basée sur les données secondaires disponibles sur la gestion des résidus de noix de cajou et revue de littérature sur la réutilisation des résidus de noix de cajou et autres produits agricoles, pour la production énergétique.
  • Visite de l’usine et recherche terrain au Benin.
  • Rencontre et interview avec les gestionnaires de Tolaro, les producteurs et autres acteurs du secteur.

A2. Evaluation du potentiel et de la disponibilité des résidus de biomasse.

  • Assistance technique sur le potentiel de biomasse des résidus de noix de cajou (coques et pommes de cajou pour la gazéification et le chauffage)
  • Identification des machines/technologies appropriées.
  • Identification des fournisseurs de machines/technologies (local de préférence)
  • Evaluation des émissions de gaz et des mesures de contrôle pour la santé et l’environnement selon l’IFC.

A3. Demande en électricité de l’usine
A4. Assistance technique sur au moins trois unités potentielles, identifiées
A5. Analyse économique des trois unités potentielles, identifiées
A6. Impact social et environnemental
A7. Conclusion et recommandations

Personnes associées

20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +
clipboard01.png
Chargé de mission

Benjamin Garnier

Diplômé Ingénieur Agronome de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (INP ENSAT), spécialité : qualité de l’environnement et Gestion des ressources, il apporte son expertise dans les études de faisabilité pour des fonds d’investissements et les études des marchés agricoles et des chaînes de valeurs

En voir +
copie_de_copie_de_dsc03392.jpg
Chargé de mission

Etienne Perrier

Diplômé de l'Ecole d'Ingénieurs INSA de Lyon en tant qu'Ingénieur en génie énergétique et environnement - Option Génie des systèmes thermiques - Section sport de haut niveau, il apporte toute son expertise dans la mise en place ou l'analyse de systèmes thermiques renouvelables dans la transformation agro-almentaire (notamment karité et anacarde), dans la valorisation des déchets et dans la formation des experts locaux

En voir +