CACAOSIDI - Analyse macro des enjeux de transition agro-écologiques et diagnostic des différents systèmes agraires de la région cacaoyère ivoirienne pour construire un socle de connaissance

Début
avril 2021
Fin
décembre 2021
Coût de l’action
15 000 €
Rôle dans l'action
Expertise cacao

Pays

Côte d’Ivoire

Thématiques

Agriculture Agriculture Biologique Agroécologie Agroforesterie

Filières

Cacao

Objectifs principaux

Construction d'un socle de connaissance des différents systèmes agraires de la région cacaoyère ivoirienne à l'aide d'un travail de synthèse des différents travaux existants. Cette étude devrait se faire sur trois échelles :

  • Un diagnostic agraire réalisé au cours des 10 dernières années dans le pays.
  • Une étude plus spécifique sur la filière cacao dans la zone d’intervention d’une ou plusieurs organisations de producteurs (OP) cacaoyères partenaires de SIDI et de son fond dédié à l’Afrique FEFISOL, les finançant depuis de nombreuses années.
  • Une analyse du rôle de l’OP dans la zone, et plus spécifiquement dans sa relation avec ses membres et sur l’efficacité de ses appuis (collecte/transport des produits, respect des prix d’achats fixés, préfinancements, fourniture d’intrants, formations techniques, participation à la gouvernance, projet de développement communautaire financés sur primes Fairtrade).

Objectifs spécifiques

OS1. Créer une bibliographie et une capitalisation de l’existant ainsi qu'un travail de synthèse des études réalisées par Nitidæ (ou autres organisations) et les différents diagnostics agraires réalisés par APT en Côte d’Ivoire.
OS2. Utiliser également les ressources cartographiques disponibles pour établir différentes situations à l’échelle du pays (déforestation, dégradation des terres, évolution de l’occupation des sols, pression du swollen shoot, zones de productions...).
OS3. Analyser les services rendus par la coopérative, le modèle économique du service et l’impact au niveau des producteurs membres.
OS4. Choix d'une coopérative particulièrement dynamique ayant une bonne relation avec sa base de producteurs.
OS5. Définir ce que signifie une «transition agroécologique» en Côte d’Ivoire, en particulier dans le secteur du cacao.

Bénéficiaires

Le travail sera réalisé en étroite collaboration avec les équipes de la SIDI/FEFISOL qui financent des coopératives toutes certifiées Fairtrade.
Ces OP sont de tailles différentes, implantées dans une grande diversité de régions :

  • ECOOKIM, union regroupant 23 coopératives sur l’ensemble de la zone cacaoyère. Autour de 22 000 membres.
  • SOCAK, coopérative basée à Duékoué, autour de 3 000 membres.
  • CADESA COOP, basée à Adebem, proche de Lakota, 2 500 membres.
  • ECAM, Méagui, proche de Soubré, 2 700 membres.
  • SOCOPACDI, Hermankono, près de Divo, 1 500 membres.
  • SCEB, Tiassalé, environ 100 membres, 100% Bio.

Résultats

R1. Synthèse nationale des diagnostics agraires réalisés ces 10 dernières années mettant en avant la dynamique récente du pays.
R2. Comprendre, documenter et comparer le rôle que peuvent avoir les coopératives dans l’accompagnement à la transition agro-écologique avec d'autres informations recueillies.
R3. Mise en place d'outils de suivi de la transition agroécologique applicables aux échelles visées.
R4. Description des principaux enjeux socio-économiques et environnementaux de la filière cacao à différentes échelles.
R5. Analyse critique du fonctionnement, du rôle et des impacts socio-économiques et environnementaux des organisations de producteurs cacaoyères ainsi que des recommandations détaillées pour les OP et la SIDI afin d’améliorer tant leur impact socio-économique, politique et environnemental tant celui au niveau des organisations de producteurs et donc de leur financement.

Activités

A1. Nitidæ a développé une méthodologie d’analyse territoriale permettant d’établir un diagnostic des ressources naturelles, un diagnostic des dynamiques de marché et un diagnostic des systèmes d’activités permettant de comprendre les interrelations entre milieux naturels et activités humaines. Cette analyse fine ne pourra pas être réalisée dans le cadre de cette mission mais on pourra s’inspirer de cette méthode pour aborder des enjeux importants en lien avec la transition agroécologique des territoires.
A2. Ciblage des zones cacaoyères grace aux réformes réalisées par le Conseil du Café-Cacao impulsées par Alassane Ouattara depuis 2010, ainsi qu'avec l’apparition de nouveaux labels.


cote_d_ivoire_agriculture_biologique_agroecologie.png
Organisations Paysannes cacaoyères soutenues par le fonds FEFISOL de la SIDI

Personnes associées

20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +
elsa_sanial.jpg
Chargée de mission de recherche / Agriculture & Marché / France

Elsa Sanial

Docteur en Géographie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et du Centre International de Recherche pour l’Agronomie et le Développement (CIRAD), elle apporte son expertise sur les dimensions écologiques, agronomiques et socio-économiques de l’agroforesterie, sur la durabilité dans la filière cacao, l’analyse des systèmes agricoles à l’échelle territoriale, l'étude des systèmes socio-écologiques, enquêtes en sciences sociales, cartographie et botanique. Elle dispose également d’une expérience de plusieurs années en montage et coordination de projets

img_20180324_093949850.jpg
Cheffe de projet DESIRA / Agro-Botaniste / Côte d'Ivoire

Rolande Kouassi Ettien

Botaniste de formation, Rolande est titulaire d'un Master 2 de Systématique, Écologie et Biodiversité Végétales et apporte principalement son expertise dans la conduite de parcelles agroforestières cacaoyères, l’encadrement de coopératives cacao bio et la certification Agriculture Biologique et Équitable. Après avoir occupé le poste d’Agro-Botaniste au sein du Projet REDD+ de la Mé, elle est désormais en charge de la coordination des activités menées par Nitidæ au sein du projet Cocoa 4 Future.

En voir +
noemie_rullier_2.jpg
Chargée de projets

Noémie Rullier

Diplômée Ingénieur Agronome, Systèmes Agroalimentaires et Agronomiques durables de Montpellier SupAgro-Institut des Régions Chaudes (IRC), elle apporte son expertise pour appuyer les processus de changements techniques et organisationnels en milieu rural, le conseil à l’exploitation agricole, l'ingénierie de formation et la recherche en Biologie Végétale

En voir +