ELECTRICI - Valorisation énergétique des déchets de l'anacarde (usine OLAM de Bouaké) pour produire et distribuer de l'électricité

Début
septembre 2016
Fin
juin 2020
Coût de l’action
1 030 000 €
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Côte d’Ivoire

Thématiques

Agroprocessing Bio-énergie

Filières

Cajou/Anacarde

Objectifs principaux

Projet de 4 ans mené dans le Nord de la Côte d’Ivoire qui consiste à développer un modèle innovant dans l’approche opérationnelle et économique afin de mettre en place une offre de production énergétique et électrique intégrée à une activité de transformation de la noix d’anacarde.

  • Contribuer significativement au programme d’Electrification de la Côte d’Ivoire grâce à la valorisation de la biomasse issue d’un processus de transformation de matière première agricole.
  • Contribuer à limiter le risque environnemental de la filière de transformation d’anacarde en offrant grâce à la valorisation énergétique une solution d’élimination ultime des coques.

Objectifs spécifiques

  • Accélération du déploiement des moyens du plan d’électrification dans la zone d’intervention du projet. La ressource supplémentaire en énergie modifie localement la capacité d’offre électrique sur réseau.
  • Réduction du risque environnemental au niveau du site de transformation. En termes qualitatifs, cela évite la mise en décharge des coques sur le site de transformation industriel.

Bénéficiaires

Le 1er bénéficiaire est l’industriel qui accepte l’implantation du pilote de production électrique sur son site et qui consomme de l’électricité autoproduite et valorise un déchet contraignant. Les autres bénéficiaires sont les populations isolées qui pourront bénéficier de façon anticipée de l’électrification et d’un soutien financier à la création d’activités génératrices de revenus.

Résultats

R1. Un pilote de production électrique opérationnel qui fournit de la puissance et de l’énergie au réseau électrique et qui consomme le déchet de transformation des noix d’anacarde (coques).
R2. Un schéma organisationnel pour une production énergétique et électrique intégrée à un site de transformation qui répond au contexte spécifique de la Côte d’Ivoire et à ses besoins en termes de développement de l’électrification.

Activités

A1. Préparation des activités d'étude : tâches préparatoires au développement du pilote (choix site construction, technologie à mettre en œuvre…).
A2. Montage juridique et financier : travailler conjointement avec les institutions nationales (ministères énergie, industrie, environnement ; agences d’électrification ; sociétés d’électricité) pour aboutir à l’obtention des licences d’exploitation et le rachat de l’électricité. Montage du financement pour assurer équilibre et rentabilité du projet. Au terme de l’activité, les structures ad hoc qui produiront et distribueront l’énergie (l’opérateur privé) sont constituées.
A3. Études de conception : études techniques et économiques pour aboutir à un avant-projet qui prévoit un plan d’affaires permettant la durabilité et la viabilité du pilote.
A4. Construction du Pilote : s’appuyer autant que faire se peut sur des entreprises locales avec implication forte de l’équipe technique de projet basée en France épaulée par l’ingénieur recruté localement qui assurera des tâches de coordination technique.
A5. Appuyer l'opérateur pour lancer l'exploitation : 1- formation des opérateurs et du staff administratif, 2- appui technique à l’exploitant qui sera suivi par un ingénieur électricien expérimenté qui répondra aux problèmes techniques qui peuvent se poser.
A6. Développer les usages productifs dans le périmètre du projet : augmenter la demande électrique dans la zone du projet et permettre l’émergence d’activités économiques nouvelles pour les populations bénéficiaires.
A7. Capitalisation : inclut un référencement des fournisseurs et constructeurs locaux de façon à préparer l’industrialisation du pilote dans l’optique de sa réplication. Il s’agit bien de transférer des fabrications vers l’industrie locale.

Personnes associées

photo_vicky_site_internet.png
Chargée de mission

Vicky Viguet

Diplômée de Science Po Lille et de l’Institut Français du Pétrole (IFP School) en économie du développement durable, de l’environnement et de l’énergie, elle possède une expertise dans le domaine de l'environnement et de l'énergie et les stratégies REDD+.

En voir +
copie_de_copie_de_dsc03392.jpg
Chargé de mission

Etienne Perrier

Diplômé de l'Ecole d'Ingénieurs INSA de Lyon en tant qu'Ingénieur en génie énergétique et environnement - Option Génie des systèmes thermiques - Section sport de haut niveau, il apporte toute son expertise dans la mise en place ou l'analyse de systèmes thermiques renouvelables dans la transformation agro-almentaire (notamment karité et anacarde), dans la valorisation des déchets et dans la formation des experts locaux

En voir +
clipboard01.png
Chargé de mission

Benjamin Garnier

Diplômé Ingénieur Agronome de l'Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (INP ENSAT), spécialité : qualité de l’environnement et Gestion des ressources, il apporte son expertise dans les études de faisabilité pour des fonds d’investissements et les études des marchés agricoles et des chaînes de valeurs

En voir +
20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +