MIOQUEIM - Étude de l'effet des feux sur l'écosystème du Miombo du parc National de Gilé

Début
janvier 2022
Fin
janvier 2025
Coût de l’action
50 000 €
Rôle dans l'action
Expertise biodiversité

Pays

Mozambique

Thématiques

Biodiversité Climat Forêt Télédétection

Objectifs principaux

L'objectif principal de cette recherche est de contribuer à la connaissance des effets des feux de forêt sur la biodiversité et les services écosystémiques fournis par la forêt de Miombo pour améliorer les performances des opérations de gestion et de conservation du Parc National de Gilé

Objectifs spécifiques

OS1. Élaborer une carte des risques de feux
OS2. Évaluer l'effet de la variation du régime des feux sur la végétation (y compris les orchidées et les cycadales) et les habitats de la mégafaune
OS3. Déterminer la répartition et l'état de conservation des espèces d'orchidées et de cycadales
OS4. Déterminer les limites de tolérance de la biodiversité (floristique et faunistique) au feu non contrôlé
OS5. Soutenir la mise en place d'un système de surveillance et de gestion des feux de forêt.

Bénéficiaires

  • Les techniciens et les gardes du Parc National de Gilé seront formés au suivi de la végétation et des feux et à la gestion des feux
  • L'étude contribuera à la formation d’étudiants en master et en licence au suivi de la végétation et des feux
  • Le projet permettra de contribuer à la recherche au Mozambique, par la publication d'articles scientifiques et de thèses et par des communications dans des congrès (nationaux et internationaux)

Résultats

R1. Carte des risques de feux
R2. Évaluation de l'impact des feux sur la végétation du Parc National de Gilé
R3. Caractérisation préliminaire des espèces d'orchidées et de cycadales
R4. Définition des niveaux de tolérance aux feux de la biodiversité
R5. Mise en place d'un système de surveillance à long terme des feux et de la végétation
R6. Formation d’étudiants de master et de licence
R7. Renforcement des capacités des techniciens du Parc National de Gilé en matière de gestion et de suivi de la végétation et des feux
R8. Des publications scientifiques

Activités

A1. Elaboration d’une carte de risques de déforestation à partir de données de télédétection (images MODIS)
A2. Evaluation des effets des feux sur la végétation et les habitats faunistiques par la réalisation d’inventaires de la végétation ligneuse
A3. Evaluation de l’état de conservation des orchidées et des cycadales par la réalisation d’inventaires
A4. Mise en place d'un système de surveillance des feux indiquant les zones prioritaires, les méthodes et les indicateurs suivis

Personnes associées

sa_nogueira_lisboa.jpg
Analyste environnemental et spatial / Forêt & REDD+ / Mozambique

Sá Nogueira Lisboa

Il a obtenu une licence en foresterie et une maîtrise en conservation de la biodiversité et gestion des écosystèmes tropicaux à l'Université Eduardo Mondlane, au Mozambique. Son principal intérêt de recherche est la dynamique forestière, mettant l'accent sur les processus écologiques et humains, les compromis entre les services écosystémiques et la biodiversité. Il a plus de cinq ans d'expérience de travail avec les communautés rurales, les ONG, les gouvernements nationaux et les agences internationales. Il apporte son expertise en modélisation spatiale à l'échelle du paysage à l'aide d'outils innovants pour relever les défis liés au changement d'utilisation des terres et aux impacts environnementaux

copie_de_p6162181.jpg
Chargée de mission / Forêt & REDD+ / France

Frédérique Montfort

Actuellement en Thèse, elle est diplômée d'un Master 2 en Biodiversité végétale et gestion des écosystèmes tropicaux (BioGET) de l'Université de Montpellier et AgroParisTech, elle apporte son expertise sur la composante biodiversité et sur la dégradation et la restauration des paysages forestiers

En voir +
jean_baptiste_roelens.jpg
Représentant au Mozambique

Jean-Baptiste Roelens

Titulaire d’un master Environnement tropical et valorisation de la biodiversité, il a travaillé pendant 3 ans en Guyane, notamment en tant que chargé d’étude en écologie forestière et pédologie au CIRAD. De 2008 à 2016 il a travaillé pour WWF, à Madagascar, en France puis en République Démocratique du Congo en tant que chargé de programme forêt et climat en appui aux projets de conservation, de restauration de paysage forestier, REDD+ ou de plaidoyer sur des projets d’infrastructure énergétique. Il a rejoint Nitidæ en mai 2016 en tant que chef de projet MOZBIO et dirige maintenant notre représentation au Mozambique.

En voir +
palmira_gravata_vitoria.jpg
Assistante Administrative et Financière / Mozambique

Palmira Marinho Gravata Vitória

Diplômée en économie et en éducation de l'Université pédagogique du Mozambique, avec 7 années d'expérience en tant qu'assistante administrative, elle soutient le projet ACAMOZ en matière d'administration, de finances, de gestion des ressources humaines et de relations publiques.