NTICAJOU - Création d’un réseau NTIC proactif de partage des connaissances du marché mondial de la noix de cajou pour valoriser la filière en Côte d’Ivoire

Début
janvier 2009
Fin
décembre 2011
Coût de l’action
600 000 €
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Côte d’Ivoire

Thématiques

Agriculture Agroprocessing Marché TIC

Filières

Cajou/Anacarde

Objectifs principaux

  • Développer un réseau dynamique NTIC de partage d’informations entre 5.000 producteurs, les exportateurs de la filière commerciale traditionnelle de noix de cajou et les Services de l’Etat en Côte d’Ivoire
  • Renforcer les Services de l’Etat par une structure-réseau NTIC
  • Améliorer les conditions de vie de 5.000 producteurs pauvres de noix de cajou

Objectifs spécifiques

Le projet vise à (i) améliorer les connaissances des producteurs de la filière, des acteurs, du marché local, mondial et (ii) de les doter d’outils, de réflexes et de capacités pour maîtriser les informations qui leur permettent, au final, de mieux vendre la noix de cajou. Pour cela ce projet vise à diffuser des informations sur le marché local, national et international de la noix de cajou aux producteurs de Côte d’Ivoire et de les accompagner, les former pour améliorer leur capacité de négociation et donc leur revenus.

Bénéficiaires

  • 5.000 producteurs ruraux de noix de Cajou, dont environ 30 % sont des femmes
  • 200 responsables de groupements (futurs experts locaux de la filière)
  • 50 cadres du secteur public et privé (futurs experts nationaux)
  • 2 analystes et 5 relais de terrain NTIC d'un conseil agricole adapté aux besoins de producteurs et orienté vers les exigences du marché

Résultats

R1. Le système d’information et de communication, basé sur une technologie Internet et de téléphonie mobile, est mis en place. Une cellule d’analyse et 5 postes relais sont opérationnels
R2. Le prix de vente de la noix de cajou au port d’Abidjan est connu chaque semaine par l’ensemble des 5.000 producteurs bénéficiaires
R3. Le prix bord champ de la noix de cajou est augmenté de 0,07 €/kg. Pour les 25.000 tonnes produites par les 5.000 producteurs, ceci représente pour chaque ménage d’environ 1 EUR de plus par jour
R4. 5.000 producteurs sont formés et leur capacité de négociation est accrue
R5. Une plateforme web de diffusion/partage des informations entre producteurs, exportateurs et Services étatiques est réalisée et disponible
R6. Les NTIC sont vulgarisées et appropriées par les institutions nationales

Activités

A1. Mettre en place le système d’information et de communication basé sur les NTIC
A2. Démarrer et assurer le suivi du fonctionnement du système d’information et de communication des prix (5000 producteurs informés par 70 000 SMS induisant un revenu de 1€ de plus par jour et par producteur)
A3. Assurer le suivi et l’évaluation des impacts sur le niveau de vie des producteurs et les accompagner dans leur démarche de vente (200 responsables formés)
A4. Améliorer les capacités de négociation des 5.000 producteurs par des formations
A5. Mettre en place la plateforme web de diffusion/partage des connaissances sur la commercialisation reliant producteurs, exportateurs et Services étatiques concernés
A6. Améliorer les capacités d’intégration des NTIC dans les institutions nationales (une stratégie nationale promue et expertise acquise par 50 cadres institutionnels)

Personnes associées

jg.jpg
Chargé de projets / Agriculture & Marché / France

Julien Gonnet

Diplômé d'un Master 2 professionnel en Développement durable de l'Université de Genève et d'une maîtrise de géographie de l'Université Jean Moulin, il apporte son expertise en montage et gestion de projets sur les marchés agricoles, l'utilisation des TIC en agriculture, la mise en place de certifications (biologique, équitable...) et l'ingénieurie de formation

En voir +
image1.jpg
Chargé de mission / Agriculture & Marché / France

Pierre Ricau

Diplômé d'un Master II Professionnel Développement Agricole et Politiques Économiques dans les Pays en Développement de l'Institut des Etudes du Développement Economique et Social (IEDES), Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et AgroParisTech, il apporte son expertise dans l'analyse des marchés agricoles et le conseil en politiques publiques ou projets agro-industriels

En voir +