cacao_bio_ffl_agroforestier_actu_mighty_earth.png
cacao_bio_ffl_agroforestier_actu_mighty_earth.png
Actualité

Du cacao bio pour lutter contre la déforestation !

En Côte d'Ivoire, l'ONG Nitidæ s'est associée avec la société Alter Eco pour développer un modèle de cacaoculture bio, équitable et agroforestier qui contribue à la lutte contre la déforestation.

57% des forêts de Côte d'Ivoire ont disparu entre 1990 et 2015 et ce recul spectaculaire est largement imputable à la culture de cacao dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial.
Pionnière du cacao biologique ivoirien depuis 2010, Nitidæ poursuit son développement en périphérie des forêts classées de Mabi et Yaya avec ce double objectif : accroître les revenus des cacaoculteurs et soulager la pression sur ces forêts du sud-est du pays à la biodiversité remarquable.

Soucieuse de développer son approvisionnement zéro déforestation, Alter Eco s'est rapprochée de Nitidæ pour initier, au bénéfice de la coopérative des Producteurs de Cacao Bio de la région de la Mé (PCBM), le développement du modèle suivant :
-Prime de 400 FCFA par kg de cacao bio et équitable
-Prime de 100 FCFA supplémentaire par kg pour toute cacaoyère agroforestière stockant plus de 10 tonnes de carbone par hectare.

Le prix actuel fixé par l'Etat étant seulement de 750 FCFA par kg pour la campagne 2018-19, les primes proposées permettent à la fois de garantir des revenus très supérieurs aux producteurs et ainsi de réduire la tentation d'aller défricher de nouvelles forêts pour produire du cacao.

Ce modèle est financé à 100% par Alter Eco sur la base de son engagement à compenser ses émissions de CO2 et sur la base des marchés du cacao bio / équitable particulièrement dynamiques en Europe et aux Etats-Unis.

Ce partenariat s'inscrit dans le cadre plus large du Projet REDD+ de la Mé, mis en œuvre par Nitidæ depuis fin 2016 en étroite collaboration avec le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable de Côte d'Ivoire, sur financement du Contrat de Désendettement et de Développement conclu entre la Côte d'Ivoire et la France.

Actions associées