MOZBIO - Appui au développement des communautés riveraines de la Réserve Nationale de Gilé

Début
juin 2016
Fin
décembre 2018
Coût de l’action
1 350 000 €
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Mozambique

Thématiques

Agriculture Bio-énergie Climat Commerce Forêt Marché

Filières

Cajou/Anacarde

Partenaires

Fondation IGF · Agence Nationale des Aires de Conservation (ANAC) du Mozambique · Banque Mondiale · Ministère de la Terre, de l’Environnement et du Développement Rural (MITADER) (Mozambique) · INCAJU

Objectifs principaux

Le projet Mozbio est financé par la Banque Mondiale et mis en oeuvre par le Ministère de la Terre, de l'Environnement et du Développement Rural (MITADER) et l'Administration Nationale des Aires de Conservation (ANAC) du Mozambique. Dans le cadre de ce projet de 3 ans, Etc Terra, en consortium avec la Fondation IGF, opère en tant qu’assistance technique pour une des composantes du projet, liée à la gestion durable des ressources naturelles par les communautés locales dans les zones adjacentes à la RNG.

Objectifs spécifiques

  • Poursuivre les activités de promotion de l’agro-écologie initiées par le projet de Lutte contre la Déforestation et le Dégradation de la Forêt de Miombo dans la RNG pour un développement économique intégré des populations riveraines de la réserve et une meilleure préservation de sa biodiversité ;
  • Travailler à l’échelle des deux districts de Gilé et Pebane pour initier des activités pilotes (décrites ci-dessous) qui permettront de s’attaquer aux principaux facteurs de la déforestation et de promouvoir une gestion durable des ressources forestières et un développement économique durable ;
  • Identifier les activités clefs conduisant à la réduction des émissions qui pourront être répliquées à l’échelle des 9 districts concernés par le ZILMP et qui permettront ainsi de contribuer à la stratégie nationale REDD+ du Mozambique.

Bénéficiaires

ETC TERRA est en charge de la coordination générale du projet et de la mise en œuvre des activités des composantes 3 à 6. IGF et la RNG mettent en œuvre les activités des composantes 1 et 2. RONGEAD appuiera la mise en place des activités d’agriculture de conservation et de développement de la chaîne de valeur de la noix de cajou. A des fins de transfert de compétences et de renforcement de capacités, le projet travaille en étroite collaboration avec les autorités compétentes aux niveaux des districts de Gilé et Pebane et de la province de Zambézie. Il s’agit notamment de l’Unité Technique REDD+ en charge du développement et de la coordination des activités REDD+ au niveau provincial, ainsi que d’INCAJU, organe chargé de la promotion et du développement de la production de la noix de cajou au Mozambique.

Résultats

R1. Renforcement de la loi et protection de la biodiversité
R2. Gestion durable des produits forestiers non ligneux
R3. Agriculture de conservation
R4. Production de Bio-énergie
R5. Gestion forestière durable
R6. Développement de chaîne de valeur de la noix de cajou

Activités

A1. Renforcer les capacités de contrôle des gardes de la Réserve afin de réduire les activités illégales, notamment la coupe de bois précieux, l’orpaillage ou le braconnage
A2. Elaborer avec les communautés locales riveraines de la RNG des plans de gestion des produits forestiers non ligneux (champignons, escargots, etc.) dans de la zone tampon de la Réserve
A3. Promouvoir des pratiques agro-écologiques pour permettre aux agriculteurs de diversifier et d’augmenter leur production agricole, de lutter contre l’appauvrissement de la fertilité des sols et de limiter la défriche-brûlis (1er facteur de déforestation dans la zone)
A4. Appuyer directement 300 agriculteurs et 900 indirectement pour l’adoption de pratiques agro-écologiques et mise en place de systèmes agro-forestiers
A5. Améliorer l'offre et l'utilisation du bois-energie (2ème facteur de déforestation) par la formation de 165 producteurs de charbon à des techniques de carbonisation améliorée, la gestion forestière pour une meilleure régénération de la forêt et la plantation de 10 hectares de reboisement d’essence à croissance rapide
A6. Promouvoir la restauration des forêts dégradées et la gestion durable des ressources forestières par les communautés et producteurs bénéficiaires du projet (régénération naturelle assistée (RNA) de 200 hectares de zone forestière dégradée, la gestion de 300 hectares de jachères pour une meilleure régénération forestière, et 10 pépinières de plants d’essences autochtones des forêts du Miombo)
A7. Promouvoir les cultures complémentaires comme la noix de cajou (mais aussi sésame et arachide) par la formation de 5 000 producteurs sur les critères de qualité du marché, des conseils techniques agronomiques et de l'information sur les prix et les tendances par SMS et radios communautaires locales

Personnes associées

roelens.jpg
Représentant au Mozambique

Jean-Baptiste Roelens

Titulaire d’un master Environnement tropical et valorisation de la biodiversité, il a travaillé pendant 3 ans en Guyane, notamment en tant que chargé d’étude en écologie forestière…

En voir +
copie_de_corentin_mercier_2.jpg
Chargé de projets

Corentin Mercier

Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure en biologie et en économie de l'environnement et Ingénieur des Ponts et des Eaux et Forêts, il est expert en appui-conseil aux administrations dans les négociations sur le changement climatique, les politiques publiques forestières et montage de projets REDD+.

En voir +
20171019_165949.jpg
Co-Directeur

Cédric Rabany

Diplômé d'un Master of Science - Ingénieur Agricole, Développement des Territoires de l'Institut Supérieur d’Agriculture - ISARA - Lyon, il apporte son expertise en analyse et développement de filières agricoles et agro-alimentaires, le renforcement des acteurs des filières (producteurs organisés, privés, publics, industrie agro-alimentaire...) à la compréhension et la chaîne de valeur, et son excellente connaissance des entreprises sur ces marchés

En voir +
copie_de_copie_de_dsc03392.jpg
Chargé de mission

Etienne Perrier

Diplômé de l'Ecole d'Ingénieurs INSA de Lyon en tant qu'Ingénieur en génie énergétique et environnement - Option Génie des systèmes thermiques - Section sport de haut niveau, il apporte toute son expertise dans la mise en place ou l'analyse de systèmes thermiques renouvelables dans la transformation agro-almentaire (notamment karité et anacarde), dans la valorisation des déchets et dans la formation des experts locaux

En voir +
img_3505.jpg
Co-Directeur

Matthieu Tiberghien

Diplômé d'une Maîtrise de Gestion de l'Université Paris–Dauphine et d'un Master "Social Policies and Planning in developing Countries" de la London School of Economics, il apporte son expertise en montage et gestion de projets d’énergie renouvelables et REDD+, en ingénierie technique et business development, levée de fonds et management des ressources humaines

En voir +
francois_griffon.png
Chargé de mission

François Griffon

Diplômé d'un Master Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables dans les pays du Sud, option Marchés, Organisation, Qualité et Services de Montpellier SupAgro, Institut des Régions Chaudes, il apporte son expertise en matière d'analyse des filières, d'études de marché et des chaînes de valeur, en gestion de la qualité et en appui et services aux organisations de producteurs

En voir +