NAMULI 2 - Création d’une nouvelle aire protégée autour du Mont Namuli au Mozambique

Début
janvier 2024
Fin
décembre 2026
Coût de l’action
600 000 USD
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Mozambique

Thématiques

Agriculture Agriculture Biologique Agroécologie Agroforesterie Aménagement du Territoire Biodiversité Climat Dégradation-Restauration Forêt Marché Télédétection

Filières

Ananas Café Maïs Manioc Maraîchage Miel Pois d'angole Tomate

Objectifs principaux

Mettre en place un modèle de développement agricole durable sur le territoire de Namuli pour garantir la résilience de l'agriculture familiale et la sécurité alimentaire face au changement climatique, à travers la mise en place de filières agricoles équitables et durables, et pour garantir la conservation des écosystèmes et de la biodiversité de Namuli, qui fournissent des services dont dépendent les communautés locales

Objectifs spécifiques

OS1. Les trajectoires agricoles, vecteurs de déforestation, sont infléchies par le développement de systèmes de production productifs, durables et résilients, intégrés dans une dynamique territoriale
OS2. Les communautés de Namuli leadent l'élaboration et la mise en œuvre de plans de gestion et de développement inclusifs pour leur territoire, en conciliant les questions de conservation, d'agriculture et de développement

Bénéficiaires

  • Les 12 000 habitants des Monts Namuli qui bénéficieront d'une gestion durable des ressources, principalement les villages de Murrabué et Mucunha-Sede en bénéficiant de plans de gestion et de développement durable de leurs territoires
  • 3 comités de gestion des ressources naturelles dans 3 villages (Murrabué, Mucunha-Sede et Murresse) autour de Namuli. L'action se concentrera sur ces trois villages car ce sont eux qui ont des droits fonciers reconnus sur les hautes terres de Namuli et/ou qui utilisent les ressources des hautes terres de Namuli
  • 1000 ménages ruraux bénéficiant d'un soutien agricole direct
  • 2500 étudiants de 4 écoles (dont 20 étudiants bénéficiant de bourses d'études)
  • Plus largement, tous les mozambicains et les entreprises qui bénéficient des services écosystémiques offerts par Namuli et de leurs retombées économiques
    Pendant toute sa durée, le projet continuera d'accorder une importance particulière à l'inclusion des femmes, des jeunes et des personnes vulnérables dans ses activités ainsi que dans les discussions et la prise de décision au sein de la communauté.

Résultats

R1. Des chaînes de valeur agricoles génératrices de revenus, qui encouragent la conservation et la restauration des forêts, sont intégrées au territoire, en partenariat avec le secteur privé
R2. Les performances économiques et la résilience des systèmes d'agriculture familiale de subsistance (en particulier ceux gérés par des agriculteurs en situation de vulnérabilité) sont renforcées afin de garantir leur adaptabilité au changement climatique et leur sécurité alimentaire
R3. La gouvernance territoriale de Namuli est renforcée
R4. Des plans communautaires de gestion et développement du territoire de Namuli sont élaborés et implémentés

Activités

A1. Changement d’échelle dans le développement de la chaîne de valeur miel (lancée en 2020)
A2. Lancer des tests pilotes de culture de café en systèmes agroforestiers dans le but de reconvertir des terres dégradées
A3. Recherche continue, en milieu paysan, pour trouver des solutions locales à des problèmes locaux de production et commercialisation avec un réseau de “producteurs expérimentateurs”
A4. Faire la diffusion de ces innovations techniques réplicables et validées à travers ces expérimentations, à une large échelle, en fournissant une assistance technique avec un réseau de “producteurs formateurs”
A5. Capitalisation des innovations techniques réplicables validées durant la première phase du projet (juillet 2019 - juin 2023) pour les partenaires
A6. Création et légalisation d’un nouveau Comité de Gestion des Ressources Naturelles respectant la parité de genre pour lutter contre le creusement des inégalités de genre causées par l’érosion des ressources naturelles
A7. Renforcement de compétence des Comités de Gestion des Ressources Naturelles (gouvernance, organisation, gestion financière, inclusion de genre etc.)
A8. Organisation d’une campagne de sensibilisation, incluant les CGRNs, y compris en continuant, à plus large échelle un programme environnemental dans les écoles en partenariat avec le personnel enseignant
A9. Analyses cartographiques du territoire (basée sur des données déjà acquises par Nitidae comme le cadastre) pour réfléchir à l'intégration ou la mise à l’échelle de nouvelles chaînes de valeur dans une dynamique territoriale plus large. Ces cartes seront produites en utilisant des techniques de télédétection et ont vocation à servir d’outils de prise de décision pour les acteurs locaux (communautés et autorités)
A10. Appuyer les Comités de Gestion des Ressources Naturelles pour leader des débats communautaires dans le but de développer et formaliser des Plans Communautaires de Gestion et Développement du Territoire
A11. Organisation de tables rondes multi-acteurs pour permettre aux Comités de Gestion des Ressources Naturelles des communautés de Namuli de présenter et faire le plaidoyer des Plans Communautaires de Gestion et Développement du Territoire
A12. Appuyer l’implémentation et le monitoring des Plans COmmunautaires de Gestion et Développement du Territoire, y compris sous des aspects sociaux clefs avec un focus sur l’éducation

moz_namuli_foret_agri_marche_biodiversite_3.jpg

Documents associés

clipboard01.jpg
Document technique
Agriculture, Agroécologie, Aménagement du Territoire, Biodiversité, Climat, Dégradation-Restauration, Forêt, Marché, REDD+

Nos stratégies d'intervention en soutien aux agriculteurs du Mont Namuli pour réduire leur dépendance aux ressources naturelles (forêt d'al…

Margaux Béringuier
moz_foret_telede_agri.jpg
Communication
Agriculture, Agroécologie, Aménagement du Territoire, Biodiversité, Climat, Forêt, REDD+, Télédétection

O monte Namuli - Área de conservação comunitária na República de Moçambique

Lupa, Legado, Nitidæ
lulc_moz_foret_telede_agri.jpg
Document technique
Agriculture, Agroécologie, Aménagement du Territoire, Biodiversité, Climat, Forêt, REDD+, Télédétection

Landscape Dynamics Assessment of Mount Namuli Region

Frédérique Montfort, Clovis Grinand
namuli_miel_moz_foret_climat_marche.jpg
Rapport de projet
Agroécologie, Biodiversité, Climat, Forêt, Marché, REDD+, Télédétection

Rapport d'étape Mars 2020 de l'initiative Namuli de création d’une nouvelle aire protégée au Mozambique

Equipe projet
miel_mozambique_conservation_foret_marche.jpg
Rapport de projet
Agroécologie, Biodiversité, Climat, Forêt, Marché, REDD+, Télédétection

Rapport d'étape Janvier 2020 de l'initiative Namuli de création d’une nouvelle aire protégée au Mozambique

Equipe projet
namuli_mozambique_foret_marche.png
Document technique
Aménagement du Territoire, Dégradation-Restauration, Forêt, Télédétection

Carte d'occupation des sols et utilisation des terres du Mont Namuli et de ses environs

Frédérique Montfort
namuli_agri_moz.jpg
Document technique
Agriculture, Agroécologie, Biodiversité, Climat, Forêt, Télédétection

Diagnostic de la dynamique agraire sur le versant oriental du Mont Namuli & Analyse des pratiques agricoles dans la dynamique de déforestat…

Margaux Béringuier, Noémie Rullier, Jean-Baptiste Roelens, Cédric Rabany

Personnes associées

jean_baptiste_roelens.jpg
Représentant au Mozambique

Jean-Baptiste Roelens

Titulaire d’un master Environnement tropical et valorisation de la biodiversité, il a travaillé pendant 3 ans en Guyane, notamment en tant que chargé d’étude en écologie forestière et pédologie au CIRAD. De 2008 à 2016 il a travaillé pour WWF, à Madagascar, en France puis en République Démocratique du Congo en tant que chargé de programme forêt et climat en appui aux projets de conservation, de restauration de paysage forestier, REDD+ ou de plaidoyer sur des projets d’infrastructure énergétique. Il a rejoint Nitidæ en mai 2016 en tant que chef de projet MOZBIO et dirige maintenant notre représentation au Mozambique.

En voir +
margaux_beringuier.jpg
Cheffe de projet / Agriculture & Marché / Mozambique

Margaux Béringuier

Diplômée Ingénieur Agronome de l’Institut des Régions Chaudes de Montpellier Supagro, spécialisée dans la gestion des ressources agricoles et le développement rural au Sud, elle a intégré l’équipe Nitidæ Mozambique en janvier 2019, apportant son expertise de terrain pour le diagnostic de dynamiques agricoles et pour la définition et la mise en œuvre les mesures d’accompagnement des producteurs dans nos zones d’intervention de Nitidæ au Mozambique. Elle gère aujourd’hui le projet NAMULI et la seconde composante du projet ACAMOZ II en lien avec la filière macadamia

filimonio_felizardo_jonasse.jpg
Coordinateur de Projet et Assistant M&E / Agriculture et Marché / Mozambique

Filimonio Felizardo Jonasse

Filimonio est diplômé technicien de l’Institut Moyen d’Agriculture et d’Élevage de Gurué (Zambézie). Natif du mont Namuli il travaille pour la cause de sa conservation depuis 2018. Il a notamment beaucoup œuvré à la sécurisation des droits fonciers des communautés locales, lors d’un programme de délimitation des terres entre 2020 et 2022. Depuis janvier 2024 il est le nouveau coordinateur et assistant Monitoring et Evaluation du projet Namuli.

antanavo_dias.jpg
Technicien agricole / Agriculture et Marché / Mozambique

Dias Antovano

Il est diplômé en agronomie (spécialité santé végétale) par l’Institut Polytechnique d’Agronomie « Angel Galanena » de Cuba depuis 1988. Avant de travailler pour des projets de développement sur le lien entre agriculture et conservation de l’environnement, il a accumulé une expérience dans le secteur privé et notamment dans les filières thé (production et transformation), maraîchère et céréalière, au Mozambique et à l’étranger. Il participe à l’effort de conservation des mont Namuli depuis 2016 et travaille sur des problématiques très diversifiées de sécurisation des droits fonciers, d’animation de plans communautaires de gestion et de développement du territoire et de développement agricole

aurelio_brito_ratibo.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Aurélio Ratibo Brito

Ingénieur agronome, il est diplômé de la Faculté de sciences agricoles et forestières de Zambézie. Avant d’intégrer l’équipe, il a travaillé dans le commerce de produits agricoles mais aussi sur des projets de délimitation des terres et de gestion des ressources naturelles. Ratibo a rejoint Nitidæ en janvier 2021, et travaille, depuis, sur des problématiques très diversifiées de sécurisation des droits fonciers, d’animation de plans communautaires de gestion et de développement du territoire et de développement agricole

quinito_jeronimo.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Quinito Jerónimo

Il est diplômé par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’Elevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique. Avant d’intégrer l’équipe Nitidæ, il a travaillé pour le Service de Vulgarisation Agronomique de Gurué, pour l’entreprise Agrivalor, pour le programme Inovagro (Inovação Agronómica), pour le programme UMOJA puis pour la Codosa. Il est aussi un passionné de théâtre depuis plus de 20 ans et a même participé au Festival National de la Culture du Mozambique ! Il a rejoint l’équipe Nitidæ en octobre 2020 et a beaucoup travaillé pour la sécurisation des droits fonciers des communautés de Namuli entre 2020 et 2022. Depuis formé en apiculture, il assure une assistance technique aux producteurs agricoles et aux apiculteurs de la montagne

jonito_joaquim_talca.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Jonito Joaquim Talca

Il est diplômé par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’élevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique. Avant d’intégrer l’équipe Nitidæ, il a travaillé dans la production maraîchère et apicole, dans des projets d’agro-écologie, et pour la reforestation de zones dégradées au Mozambique. Depuis Septembre 2020 il travaille comme technicien de l’équipe Namuli, en assurant une assistance technique aux producteurs agricoles et aux apiculteurs de la montagne

fausia_higino_jose.jpg
Assistante Administrative / Agriculture & Marché / Mozambique

Fáusia Higino José

Diplômée par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’Elevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique, elle a intégré l’équipe du Projet Namuli en octobre 2020. Après avoir travaillé trois ans comme technicienne de terrain, elle est maintenant notre nouvelle assistante administrative

palmira_gravata_vitoria.jpg
Assistante Administrative et Financière / Mozambique

Palmira Marinho Gravata Vitória

Diplômée en économie et en éducation de l'Université pédagogique du Mozambique, avec 7 années d'expérience en tant qu'assistante administrative, elle soutient le projet ACAMOZ en matière d'administration, de finances, de gestion des ressources humaines et de relations publiques.

manuel_uiliamo.png
Assistant technique pour la programmation informatique et l'analyse spatiale / Forêt & REDD+ / Mozambique

Manuel Uiliamo

Titulaire d'un master en Ingénierie du Contrôle et de l'Automatisme de l'Université de Sidi Bell Abbes - Algérie avec de solides compétences en informatique globale. Sa formation lui a permis d'acquérir une excellente connaissance d'une variété de langages de programmation et des bases de l'électricité industrielle. Il est également créateur de contenu de motivation avec des connaissances de base en montage audiovisuel

copie_de_p6162181.jpg
Chargée de mission / Forêt & REDD+ / France

Frédérique Montfort

Docteure d’AgroParisTech en sciences de l’environnement, elle apporte son expertise sur la composante biodiversité et sur la dégradation et la restauration des paysages forestiers. Elle a rejoint le N’Lab de Nitidæ en 2017 pour réaliser sa thèse avec l’association, l’UR Forêts & Sociétés et l’UMR Tétis sur la dégradation et la restauration des paysages forestiers du Miombo au Mozambique. Elle mène actuellement des études et appuis techniques (renforcement de capacités, transfert de technologies) sur différents projets de l’association

En voir +
noemie_rullier_2.jpg
Chargée de projets / France

Noémie Rullier

Diplômée Ingénieur Agronome, Systèmes Agroalimentaires et Agronomiques durables de Montpellier SupAgro-Institut des Régions Chaudes (IRC), elle apporte son expertise pour appuyer les processus de changements techniques et organisationnels en milieu rural, le conseil à l’exploitation agricole, l'ingénierie de formation et la recherche en Biologie Végétale

En voir +
sa_nogueira_lisboa.jpg
Analyste environnemental et spatial / Forêt & REDD+ / Mozambique

Sá Nogueira Lisboa

Il a obtenu une licence en foresterie et une maîtrise en conservation de la biodiversité et gestion des écosystèmes tropicaux à l'Université Eduardo Mondlane, au Mozambique. Son principal intérêt de recherche est la dynamique forestière, mettant l'accent sur les processus écologiques et humains, les compromis entre les services écosystémiques et la biodiversité. Il a plus de cinq ans d'expérience de travail avec les communautés rurales, les ONG, les gouvernements nationaux et les agences internationales. Il apporte son expertise en modélisation spatiale à l'échelle du paysage à l'aide d'outils innovants pour relever les défis liés au changement d'utilisation des terres et aux impacts environnementaux

valery_bourotte.jpg
Chargé de Projet Agronomie / Agriculture & Marché / France

Valéry Bourotte

Diplômé Ingénieur Agronome, Systèmes Agroalimentaires et Agronomiques Durables au Sud (SAADS) de l'Institut des Régions Chaudes (IRC) Montpellier SupAgro, il apporte son expertise à l'appui méthodologique des équipes sur la réalisation de diagnostic à l'échelle du territoire et de la parcelle pour co-construire des projets avec les productrices/producteurs

En voir +
bertrand_descours.jpeg
Responsable Logistique et Achats / France

Bertrand Descours

Diplômé d’un Master 1 Coordinateur de Projets internationaux (ESCD 3A LYON), il a commencé comme logisticien humanitaire à partir de 2016, d'abord dans l'ONG ACTED ainsi qu'à la Croix Rouge Française et chez Solidarités International. Il s'est ensuite spécialisé dans les missions d'urgence épidémiques ou de conflits à travers ses missions à l'étranger. Il s'est installé dans la région lyonnaise et a rejoint l'équipe en septembre 2023