RIBAUE SKY ISLAND - Promouvoir la gestion durable des Monts Ribaue et M'paluwe en impliquant les communautés locales

Début
janvier 2020
Fin
décembre 2021
Coût de l’action
20 000 USD
Rôle dans l'action
Expertise

Pays

Mozambique

Thématiques

Agriculture Biodiversité Climat Forêt Télédétection

Partenaires

Objectifs principaux

Le massif de Ribaue est composé du mont Ribaue et du mont M'paluwe. Il est localisé dans le nord du Mozambique, près de la ville de Ribaue dans la province de Nampula. Les monts s'élèvent dans un paysage relativement plat de 500 à 600 m d'altitude jusqu'à 1675 m pour le mont M'paluwe. Ils font partie d'une ceinture d'affleurements rocheux granitiques, d'inselbergs et de montagnes, qui traversent les provinces de Nampula et Zambézie du nord-est au nord-ouest et comprend le Mt Inago (1804 m), le Mt Namuli (2419 m) et le Mt Mabu (1700m). Le massif de Ribaue abrite des espèces endémiques et des espèces menacées d’extinction. Il est couvert par une mosaïque de forêt humide de moyenne altitude, de forêts de Miombo et de zones de cultures. Cependant, l'expansion de l'agriculture de subsistance sur les pentes du massif de Ribaue est une menace importante pour la biodiversité et les habitats forestiers. Depuis 2019, Nitidæ avec le soutien de l'ONG Legado, étudie les dynamiques agraires et paysagères du massif de Ribaue, afin de promouvoir la gestion durable des Monts Ribaue et M'paluwe en impliquant les communautés locales. Nitidæ travaille aussi pour la préservation du Mont Namuli dans la province de Zambézie au Mozambique.

Objectifs spécifiques


OS1. Promouvoir un développement économique et durable moins dépendant de la déforestation
OS2. Promouvoir une meilleure gestion communautaire des ressources naturelles
OS3. Identifier les sites vulnérables, préserver les services écosystémiques et limiter les pressions sur la biodiversité

Bénéficiaires

Les communautés environnantes des Monts Ribaue et M’paluwe

Résultats

R1. Les productions leviers à la déforestation existantes sont identifiées et des mesures d'accompagnement sont proposées
R2. Les sites prioritaires de conservation et de restauration sont définis et un système de monitoring permet de retracer et suivre la déforestation

Activités

A1. Typologie et études socioéconomiques permettant d'identification des mesures d’accompagnement agricoles pour diminuer la déforestation
A2. Elaboration d'un état de référence des utilisations des terres (cartographie d'occupation du sol)
A3. Etude de la déforestation historique et mise en place d'un système de suivi de la couverture forestière
A4. Etude des facteurs de pression sur la biodiversité (PFNL, chasse, charbon, déforestation, feux etc.) et mise en place d'un système de suivi de ces pressions

ribaue_moz_amenagement_teledec_agri_tabac.jpg
Parcelle de tabac au pied du Mont Ribaue, culture qui a eu un poids important dans le développement agricole de la région jusqu'aux années 2000
ribaue_moz_amenagement_teledec_agri_mais.jpg
Agriculteur devant sa cabane construite en montagne (durant le haut de la saison agricole les agriculteurs dorment dans leurs parcelles pour limiter les trajets parcelle de montagne -> maison dans la vallée)

Personnes associées

jean_baptiste_roelens.jpg
Représentant au Mozambique

Jean-Baptiste Roelens

Titulaire d’un master Environnement tropical et valorisation de la biodiversité, il a travaillé pendant 3 ans en Guyane, notamment en tant que chargé d’étude en écologie forestière et pédologie au CIRAD. De 2008 à 2016 il a travaillé pour WWF, à Madagascar, en France puis en République Démocratique du Congo en tant que chargé de programme forêt et climat en appui aux projets de conservation, de restauration de paysage forestier, REDD+ ou de plaidoyer sur des projets d’infrastructure énergétique. Il a rejoint Nitidæ en mai 2016 en tant que chef de projet MOZBIO et dirige maintenant notre représentation au Mozambique.

En voir +
margaux_beringuier.jpg
Assistante technique agronomique - Mozambique

Margaux Béringuier

Diplômée ingénieur agronome de l’Institut des Régions Chaudes de Montpellier Supagro, spécialisée dans la gestion des ressources agricoles et le développement rural au Sud, elle a intégrée l’équipe Mozambique en janvier 2019.Elle apporte son expertise de terrain pour diagnostiquer les dynamiques agraires des régions d’intervention, aider à définir et mettre en œuvre les mesures d’accompagnement de nos projets au Mozambique

clovis_grinand.jpg
Chargé de projets

Clovis Grinand

Docteur en Écologie Fonctionnelle et Sciences Agronomiques (SupAgro, IRD et CIRAD) et spécialisé en Systèmes d'Informations Localisées pour l'Aménagement des Territoires (AgroParisTech), il est expert en suivi des changements d'usage des terres par télédétection, cartographie numérique des sols et modélisation spatiale appliquée à la foresterie, agronomie et écologie des paysages. Il est auteur de nombreuses publications scientifiques de rang international

En voir +
copie_de_p6162181.jpg
Chargée de mission / Forêt & REDD+ / France

Frédérique Montfort

Actuellement en Thèse, elle est diplômée d'un Master 2 en Biodiversité végétale et gestion des écosystèmes tropicaux (BioGET) de l'Université de Montpellier et AgroParisTech, elle apporte son expertise sur la composante biodiversité et sur la dégradation et la restauration des paysages forestiers

En voir +
marie.png
Chargée de projets / Forêt & REDD+ / France

Marie Nourtier

Docteure de l’UAPV et de l'INRA d’Avignon - Unité EMMAH – en sciences forestières, elle apporte son expertise en termes d'écologie forestière, d'appui au mécanisme REDD+ et comptabilité carbone, de suivi environnemental (eau, biodiversité, occupation du sol, etc.), de développement de stratégies de réduction de la déforestation et supervision de travail technique

En voir +