NAMULI SKY ISLAND - Création d’une nouvelle aire protégée autour du Mont Namuli

Début
août 2018
Fin
décembre 2022
Coût de l’action
700 000 USD
Rôle dans l'action
Coordination

Pays

Mozambique

Thématiques

Agriculture Agroécologie Aménagement du Territoire Biodiversité Climat Dégradation-Restauration Forêt Marché REDD+ Télédétection

Filières

Manioc Miel Tomate

Partenaires

Objectifs principaux

Le mont Namuli, deuxième plus haut sommet du Mozambique, culminant à 2 419 mètres, fait partie de la superbe chaîne d'inselbergs du nord du pays. Ses pentes couvertes d'une mosaïque de forêts, de prairies et de terres agricoles sont incroyablement diversifiées mais menacées par l’expansion de la culture de la pomme de terre. L'objectif principal de cette initiative est d'établir un classement officiel en aire protégée communautaire du mont Namuli. En travaillant avec les communautés vivant autour de la montagne et en élaborant avec celles-ci une stratégie à long terme de gestion des ressources naturelles, le projet vise à mettre un terme à la déforestation dans les forêts de haute altitude, à garantir la résilience de la biodiversité du mont Namuli et à augmenter le niveau de vie des populations.

Objectifs spécifiques

OS1. Promouvoir un développement économique et durable des zones d'Afro Montagne moins dépendantes de la déforestation
OS2. Renforcer la sécurisation foncière et promouvoir une meilleure gestion communautaire des ressources naturelles
OS3. Une stratégie d'aménagement du paysage est élaborée pour hiérarchiser les interventions du site, identifier les sites vulnérables, préserver les services écosystémiques et empêcher la propagation des incendies en altitude
OS4. Création d'une nouvelle aire protégée communautaire autour du Mont Namuli avec un accord de conservation permettant de limiter la déforestation

Bénéficiaires

  • Zone cœur 5600 ha à préserver
  • 8 à 12000 personnes résident dans les communautés environnantes du Mont Namuli

Résultats

R1. Les productions levier à la déforestation existantes sont identifiées et des mesures d'accompagnement sont proposées
R2. Les exploitations agricoles familiales ont diversifié leurs sources de revenus tout en diminuant leur pression sur la déforestation
R3. 10 communautés et 4000 foyers ont leur droits fonciers légalement reconnu
R4. Les communautés disposent d'un comité fonctionnel pour gérer leur terres et leur accès aux ressources naturelles
R5. Les sites prioritaire de conservation et de restauration sont définis, un plan d'usage des sols et des ressources est mis en place et un système de monitoring permet de retracer et suivre la déforestation
R6. Un accord de conservation, comprenant un moratoire sur la déforestation dans les hautes-terres, est mis en œuvre, il aboutit à la création d'une nouvelle aire protégée communautaire

Activités

A1. Typologie et études socio économiques permettant d'identification des mesures d’accompagnement agricoles pour diminuer la déforestation
A2. Appui agricole aux communautés et mise en place des mesures d'accompagnement et pratiques agroécologiques
A3. Création d’une filière d'apiculture intégrée dans les hautes-terres
A4. Délimitation, cartographie et reconnaissance officielle foncière de 10 communautés et des terres de 4000 ménages
A5. Création et renforcement des capacités des associations locales en charge du régime foncier et des ressources naturelles ; elaboration du plan d'utilisation des sols et des ressources de chaque communauté
A6. Analyse cartographique pour l’identification des zones de conservation / restauration et le suivi de la couverture forestière
A7. Monitoring forestier et des dynamiques de pression sur les écosystèmes (feux, biodiversité)
A8. Accompagnement des communautés à la conservation et la restauration des écosystèmes : mise d’un réseau de pare-feux, de zone de restauration et de reboisement et appui de pépinière locales
A9. Négociation et mise en place d'un accord de conservation et de mesures compensatrices
A10. Instruction et reconnaissance de l'aire protégée communautaire auprès de l'Agence nationale pour les Aires Protégées

Personnes associées

margaux_beringuier.jpg
Assistante technique agronomique - Mozambique

Margaux Béringuier

Diplômée ingénieur agronome de l’Institut des Régions Chaudes de Montpellier Supagro, spécialisée dans la gestion des ressources agricoles et le développement rural au Sud, elle a intégrée l’équipe Mozambique en janvier 2019.Elle apporte son expertise de terrain pour diagnostiquer les dynamiques agraires des régions d’intervention, aider à définir et mettre en œuvre les mesures d’accompagnement de nos projets au Mozambique

jean_baptiste_roelens.jpg
Représentant au Mozambique

Jean-Baptiste Roelens

Titulaire d’un master Environnement tropical et valorisation de la biodiversité, il a travaillé pendant 3 ans en Guyane, notamment en tant que chargé d’étude en écologie forestière et pédologie au CIRAD. De 2008 à 2016 il a travaillé pour WWF, à Madagascar, en France puis en République Démocratique du Congo en tant que chargé de programme forêt et climat en appui aux projets de conservation, de restauration de paysage forestier, REDD+ ou de plaidoyer sur des projets d’infrastructure énergétique. Il a rejoint Nitidæ en mai 2016 en tant que chef de projet MOZBIO et dirige maintenant notre représentation au Mozambique.

En voir +
juliano_moller_rodrigues.jpg
Assistant technique pour la chaîne de valeur du miel / Mozambique

Juliano Möller Rodrigues

Diplômé en sciences sociales de l'Université fédérale de Rio Grande do Sul, expérience de la recherche sur le terrain, de l'apiculture durable, de la production de miel et du développement de la chaîne de valeur. Promouvoir l'apiculture comme mécanisme de conservation de la biodiversité et d'amélioration des moyens d'existence des communautés au sud du Brésil et au nord du Mozambique

noemie_rullier_2.jpg
Chargée de projets

Noémie Rullier

Diplômée Ingénieur Agronome, Systèmes Agroalimentaires et Agronomiques durables de Montpellier SupAgro-Institut des Régions Chaudes (IRC), elle apporte son expertise pour appuyer les processus de changements techniques et organisationnels en milieu rural, le conseil à l’exploitation agricole, l'ingénierie de formation et la recherche en Biologie Végétale

En voir +
filimonio_felizardo_jonasse.jpg
Technicien agricole / Agriculture et Marché / Mozambique

Filimonio Felizardo Jonasse

Technicien diplômé de l’Institut Moyen d’Agriculture et d’Élevage de Gurué (Zambézie), Filimonio dispose d’une expérience de terrain solide pour le déploiement d’activités d’accompagnement agricole (dispositifs expérimentaux en milieu paysan et agroécologie notamment) et de sensibilisation sur le lien agriculture/ressources naturelles avec les communautés rurales. Il travaille actuellement à l’implémentation d’un projet de délimitation des terres communautaires avec les population du mont Namuli. Sa connaissance de la région (dont il est natif), de la langue et des coutumes locales sont de précieux atouts pour l’équipe du projet.

antanavo_dias.jpg
Technicien agricole / Agriculture et Marché / Mozambique

Dias Antovano

Il est diplômé en agronomie (spécialité santé végétale) par l’Institut Polytechnique d’Agronomie « Angel Galanena » de Cuba depuis 1988. Avant de travailler sur le lien agriculture/conservation de l’environnement, il a accumulé une expérience sur les filières thé (production et transformation), horticoles et céréalières (expérimentations en plein champ) notamment au Mozambique et à l’étranger. Aujourd’hui, il contribue à la mise en œuvre d’un projet de délimitation des terres communautaires du mont Namuli, pour lequel sa connaissance de la langue locale et du terrain sont de précieux atouts.

copie_de_p6162181.jpg
Chargée de mission / Forêt & REDD+ / France

Frédérique Montfort

Actuellement en Thèse, elle est diplômée d'un Master 2 en Biodiversité végétale et gestion des écosystèmes tropicaux (BioGET) de l'Université de Montpellier et AgroParisTech, elle apporte son expertise sur la composante biodiversité et sur la dégradation et la restauration des paysages forestiers

En voir +
marie.png
Chargée de projets / Forêt & REDD+ / France

Marie Nourtier

Docteure de l’UAPV et de l'INRA d’Avignon - Unité EMMAH – en sciences forestières, elle apporte son expertise en termes d'écologie forestière, d'appui au mécanisme REDD+ et comptabilité carbone, de suivi environnemental (eau, biodiversité, occupation du sol, etc.), de développement de stratégies de réduction de la déforestation et supervision de travail technique

En voir +
ricardina_maria_osorio_vieira.jpg
Technicienne agricole / Agriculture & Marché / Mozambique

Ricardina Maria Osório Vieira

Diplômée technicienne agricole de l’institut d’Agriculture et d’élevage de Ribaué en 2009, elle a de l’expérience en matière d’agroécologie sur productions maraichères. Elle a aussi beaucoup travaillé sur la question du genre en agriculture, en collaboration avec des associations de femmes et de jeunes filles. Aujourd’hui elle travaille pour le projet Legado Namuli, appuyant nos activités de recherche et accompagnement agricoles ainsi que le développement durable des communautés locales

sa_nogueira_lisboa.jpg
Analyste environnemental et spatial / Forêt & REDD+ / Mozambique

Sá Nogueira Lisboa

Il a obtenu une licence en foresterie et une maîtrise en conservation de la biodiversité et gestion des écosystèmes tropicaux à l'Université Eduardo Mondlane, au Mozambique. Son principal intérêt de recherche est la dynamique forestière, mettant l'accent sur les processus écologiques et humains, les compromis entre les services écosystémiques et la biodiversité. Il a plus de cinq ans d'expérience de travail avec les communautés rurales, les ONG, les gouvernements nationaux et les agences internationales. Il apporte son expertise en modélisation spatiale à l'échelle du paysage à l'aide d'outils innovants pour relever les défis liés au changement d'utilisation des terres et aux impacts environnementaux

fausia_higino_jose.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Fáusia Higino José

Diplômée par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’Elevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique, elle a une expérience agricole en matière d’utilisation d’intrants inorganiques, de montage de parcelles de démonstration de résultats, d'agro-écologie et de maraîchage. Depuis octobre 2020 elle travaille comme technicienne agricole pour le projet Namuli Sky Island

quinito_jeronimo.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Quinito Jerónimo

Il est diplômé par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’Elevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique. Au début de sa carrière professionnelle, il a travaillé pour le Service de Vulgarisation Agronomique de Gurué, pour l’entreprise Agrivalor, pour le programme Inovagro (Inovação Agronómica), pour le programme UMOJA puis pour la Codosa. Il a rejoint l’équipe en octobre 2020 et contribue depuis au projet de délimitation des terres communautaires sur les Monts Namuli. Il est aussi un passionné de théâtre depuis plus de 20 ans et a même participé au Festival National de la Culture du Mozambique. La combinaison de ses connaissances, que ce soit en termes de vulgarisation, de délimitation des terres ou d’arts d’expression est une réelle plus-value pour l’équipe du projet Namuli Sky Island

aurelio_ratibo_brito.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Aurélio Ratibo Brito

Ingénieur agronome, il est diplomé de la Faculté de sciences agricoles et forestières de Zambézie. Il a travaillé dans le commerce de produits agricoles mais aussi sur des projets de délimitation des terres et de gestion des ressources naturelles. Il a ainsi de l’expérience en appui communautaire, gestion et médiation de conflit, sensibilisation et formations de comités de gestions de ressources naturelles, agriculture de conservation et négoce avec les communautés. Il nous a rejoint depuis janvier 2021 et ses connaissances nous aident sur le projet de délimitation des terres communautaires sur les Monts Namuli

jonito_joaquim_talca.jpg
Technicien / Agriculture & Marché / Mozambique

Jonito Joaquim Talca

Diplômé par l’Institut Professionnel d’Agronomie et d’élevage de Gurué, en Zambézie, au Mozambique, il a de l’expérience en agriculture (parcelles de démontration de résultats, agro-écologie, maraîchage, et reforestation de zones dégradées) et en apiculture. Depuis Septembre 2020 il travaille comme technicien agricole et apicole pour le projet Namuli Sky Island